×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Culture

    Dounia Productions primée aux Etats-Unis

    Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:4802 Le 24/06/2016 | Partager
    Elle s’est distinguée à l’US International Film and Video Festival à Los Angeles
    Une première pour une société de production marocaine
    La campagne BMCE Bank of Africa récompensée à deux reprises
    dounia_production_002.jpg

    Dounia Benjelloun-Mezian en compagnie de Farida Belyazid, réalisatrice du documentaire «Les femmes dans la musique amazighe», lors de la 50e édition de l’US International Film and Video Festival à Los Angeles (Ph. DP)

    C’est la consécration pour la production marocaine récompensée plusieurs fois aux Etats-Unis lors de la 50e édition de l’US International Film and Video Festival à Los Angeles. Ce concours de renommée internationale, organisé depuis 1967 aux États-Unis, a pour but de récompenser la pertinence et la créativité des productions à l’échelle internationale dans les catégories corporate, éducation, animation et documentaire.                               
    En effet, Dounia Productions, qui s’est distinguée dans différentes catégories lors de l’évènement prestigieux, s’est vu remettre plusieurs prix parmi lesquels le trophée de la «Caméra d’or», l’«Ecran d’argent» et le «Certificat d’excellence créative» confirmant la qualité de la production nationale. «C’est une grande satisfaction d’être la première société de production marocaine primée à l’US International Film & Video Festival», a affirmé Dounia Benjelloun-Mezian, fondatrice de Dounia Productions. «Ces récompenses sont avant tout une reconnaissance pour le savoir-faire des nombreux professionnels et techniciens marocains et internationaux qui ont contribué avec passion à la réalisation de ces films», a-t-elle précisé.
    La campagne BMCE Bank of Africa, «Rêvons d’un monde nouveau», n’a pas manqué de séduire le jury du festival qui lui a remis la «Caméra d’or» pour sa cinématographie et sa réalisation ainsi que le prix «Ecran d’argent» récompensant la musique originale. Le projet a également été nominé au «Best of Festival», prix consacrant le meilleur des 1.000 films en compétition. Il faut dire que de grands moyens ont été mobilisés pour réaliser ce spot publicitaire qui n’a rien à envier aux grosses productions américaines avec des effets spéciaux «made in morocco» réalisés par Sigma technologies. La société de production a d’ailleurs fait appel à Juan Solanas, réalisateur argentin connu pour son film «Upside down», et à Ludovic Bource, Oscar de la meilleure musique originale pour «The Artist». Par ailleurs, trois documentaires sur la culture amazighe ont été récompensés. «Les femmes dans la musique amazighe» a remporté le prix «Ecran d’argent» pour sa cinématographie ainsi que trois «Certificats d’excellence créative» récompensant la réalisation, le montage et la musique. L’équipe du projet, réalisé par Farida Belyazid, est aussi à l’origine de deux autres œuvres gagnantes de plusieurs prix: «Noces amazighes dans la vallée d’Anergui» et «Les petits maestros».

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc