×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:4800 Le 22/06/2016 | Partager
    basket_000.jpg

    ■ 49.500 dollars pour assister à un match de basket!
    Le billet le plus cher pour assister dimanche au décisif match 7 de la finale NBA entre Golden State et Cleverland a été vendu 49.500 dollars, soit près de 43.900 euros. C’est en tout cas ce que vient d’indiquer le site internet de vente et revente de billets Stuhhub. D’après un porte-parole du site, l’acheteur, «quelqu’un de connu» sans plus de précisions, a acheté deux de ces billets pour des places situées au bord du parquet de l’Oracle Arena. Il s’agit en fait de la transaction la plus chère pour un simple siège de match de finale NBA (hors loge) depuis la création de l’entreprise il y a seize ans, a précisé le porte-parole. Le record précédent était de 37.000 dollars pour suivre le «Game 4» de la finale 2008 entre les Los Angeles Lakers et les Boston Celtics.

    ■ Les funérailles d’un pompier quinze ans après sa disparition
    Plus de 15 ans après les attentats du 11 septembre, la famille d’un pompier disparu au World Trade Center à New York a finalement organisé ses funérailles, ayant abandonné l’espoir d’en retrouver la moindre trace. Des centaines de pompiers, le maire de New York Bill de Blasio et le chef des pompiers Daniel Nigro ont ainsi assisté aux funérailles de Lawrence Stack, 58 ans, à l’église Saints Philip and James à Saint  James sur Long island près de New York. Ses deux fils, pompiers, faisaient partie de ceux portant le cercueil, recouvert d’un drapeau américain. La famille avait pu récemment récupérer deux échantillons de son sang que le pompier avait donné quelques mois avant les attentats, en s’inscrivant sur une liste de donneurs potentiels de moelle osseuse, selon la presse locale. Ce sang devrait être enterré avec les honneurs militaires après la cérémonie religieuse au cimetière national proche de Calverton. «Il avait survécu à l’effondrement de la tour sud, s’était rapidement libéré des débris et avait continué à courageusement aidé les autres», a affirmé le chef des pompiers de New York en lui rendant hommage. Il aidait «un New-Yorkais au tendon d’Achille sectionné (…) quand la tour nord s’est effondrée, les tuant tous les deux», a-t-il ajouté. Sa veste du FDNY avait été retrouvée sous les gravats dont il s’était libéré après l’effondrement de la tour sud, mais de son corps, aucune trace. Longtemps, sa famille avait espéré. Une semaine, un mois, un an, cinq ans, dix ans… Sa veuve Teresa, finalement, a décidé qu’il était temps.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc