×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Casablanca/Tramway
A qui reviendra le contrat d’exploitation?

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4800 Le 22/06/2016 | Partager
Casa-Transports prépare l’après-Casa-Tram
Le contrat actuel arrive à échéance en 2017
A terme: 7 lignes dont 3 en mode BHNS
casa_tramway_000.jpg

Appelé aussi tramway sur pneu ou BRP (bus rapid transit), le BHNS est un système de transport dont le véhicule utilisé est l’autobus ou le trolleybus qui offre une forte fréquence et un parcours rationalisé (Ph. RD)

Casa-Transports vient de lancer un appel d’offres pour la désignation du futur exploitant de la ligne actuelle et des prochaines lignes de tramway et BHNS prévues d’ici 2022. «Le contrat d’exploitation de Casa-Tram arrive à échéance en 2017. Cet appel d’offres vise à attribuer à un opérateur économique ou un groupement d’opérateurs le contrat d’exploitation (pour une durée de 10 ans) du réseau de transport collectif en site propre de Casablanca», explique une source à la SDL chargée de la mobilité à Casablanca.
Compte tenu des critères de sélection, la RATP, qui exploite l’actuelle ligne, part donc favorite dans la compétition. L’appel d’offres stipule en effet que les soumissionnaires doivent avoir au minimum une expérience d’exploitation d’un service de transport de personnes par voie ferrée en urbain, en cours ou achevée au cours des 5 dernières années.

Etudes APS pour les lignes 3, 4 et 5

Autre condition: le nouvel exploitant devra justifier d’une expérience d’exploitation d’un service de transport de personnes en mode BHNS (bus à haut niveau de service) ou en mode BRT (bus rapid transit) durant les 5 dernières années. Les concurrents disposent d’un délai de 5 mois (jusqu’au 17 novembre prochain) pour soumettre leurs offres. Une visite des lieux est programmée pour le mercredi 20 juillet.
C’est Casa-Tram qui exploite la 1re ligne de tram pour une durée de 5 ans. Opérationnelle depuis le 12/12/12, elle est d’une longueur globale de 31 km. La ligne T1 part ainsi de la périphérie de la ville, pour traverser de nombreux points névralgiques: les gares de Casa Voyageurs (future gare du TGV) et de l’Oasis, le centre-ville, les quartiers d’affaires, les quartiers commerçants, les universités et les zones de loisirs et plages.
La 2e ligne, dont les travaux sur la plateforme ont démarré en mai dernier, desservira pour sa part des quartiers à forte densité comme Bernoussi, Aïn Sebaâ, El Fida, la gare routière d’Ouled Ziane… La SDL Casa-Transports a également lancé en avril dernier un appel d’offres visant la sélection de l’entreprise chargée des études de synthèse des réseaux des concessionnaires (cf. édition du 27 avril 2016). Cette prestation permettra de repérer les réseaux qu’il faudra dévier avant d’entamer les travaux sur les lignes 3, 4 et 5. Les prochains quartiers qui seront reliés par ces dernières lignes sont respectivement Sidi-Othmane-Mosquée Hassan II, My Rachid-bd Mohammed VI et bd Mohammed VI à la gare Casa Port.
Casa Transports est également en phase d’évaluation des offres des soumissionnaires à l’appel d’offres relatif aux études APS (avant-projet sommaire) pour ces mêmes lignes. L’objectif de l’APS est notamment de déterminer les valeurs des paramètres de dimension du projet, de façon à permettre l’estimation du coût. En tout, 7 lignes sont prévues en combinat tram et BHNS.
C’est M’dina bus qui détient juridiquement l’exclusivité des services de transports publics à Casablanca jusqu’en 2019. Les décideurs de la ville ont-ils pris en considération ce paramètre avant le lancement des appels d’offres? En tout cas, l’ensemble du réseau de transport en site propre (80 km) ne sera fin prêt qu’à l’horizon 2022. D’ici là, une solution sera certainement trouvée à cet imbroglio juridique.

Le transport urbain, très énergivore

Les BHNS sont envisagés en tant que complément des lignes de tramway. Appelés aussi tramway sur pneu ou BRP (bus rapid transit), les BHNS sont un système de transport dont le véhicule utilisé est l’autobus ou le trolleybus qui offre une forte fréquence et un parcours rationalisé. Ces bus, dont le coût avoisine le tiers de celui du tram (sans les infrastructures), circulent sur des corridors ou couloirs dédiés. Ils fonctionnent à 100% à l’énergie électrique et sont une bonne alternative aux bus actuels, polluants et hautement énergivores. Le transport urbain est au cœur des climatiques et industriels. Il s’agit du secteur le plus énergivore avec près de 41% de la consommation nationale en pétrole. Il contribue également à plus de 23% des émissions de gaz à effet de serre.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc