×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Renault Tanger, une 2e équipe de nuit pour l’usine

Par Ali ABJIOU | Edition N°:4799 Le 21/06/2016 | Partager
Elle concerne la première chaîne qui passera en 3x8 sous peu
La deuxième chaîne qui fabrique des Sandero est dejà «à plein régime»
renault_tanger_099.jpg

Avec une nouvelle équipe de nuit, Renault pourrait désormais travailler à pleine capacité (Ph. Adam)

La première chaîne d’assemblage de l’usine Renault de Tanger devrait passer, dès les prochains jours, à trois équipes. Cette première chaîne fabrique les modèles Lodgy et Dokker. Elle se verra adjoindre une troisième équipe de nuit. De la sorte, ce sera la totalité de l’usine qui travaillera en trois équipes, soit les 24 heures de la journée. En effet, la deuxième chaîne, qui fabrique des Sandero, est déjà depuis quelque temps à 100% de sa capacité.
Selon une source à l’usine, les équipes ont déjà été recrutées et sont en train de suivre une formation de deux mois. Avec ce nouveau renfort, l’usine de Tanger devrait être capable de satisfaire la demande qui est en croissance. Afin de compenser cet accroissement, Renault s’est associé au cabinet Strategic, filiale du groupe Tectra qui assure une partie de la sous-traitance en matière de recrutement pour l’usine de Renault Tanger. C’est ce groupe qui a signé dernièrement un accord de coopération avec l’Anapec pour le recrutement de 2.000 candidats en tant que sous-traitants pour l’usine Renault. D’ailleurs, cette dernière serait appelée à recevoir un nouveau modèle, information non encore confirmée par Renault. Il s’agirait, selon les professionnels, de la Logan Break qui pourrait entrer en service avant la fin de l’année.
Il s’agit de s’assurer un accompagnement pour la satisfaction de ses besoins en matière de main-d’œuvre, surtout dans le cadre de la récente signature de l’Ecosystème constructeur Renault qui prévoit d’ici 2023 la création de 50.000 postes de travail.
Il est aussi question de répondre à des besoins plus pressants comme l’augmentation de la demande sur le marché automobile en Europe. Cette augmentation profite de manière directe aux modèles Dacia construits à Tanger, surtout la Sandero qui a une très bonne presse dans des pays comme l’Espagne par exemple. A rappeler que Renault Tanger, installée sur un trend haussier, a produit en 2015 près de 230.000 véhicules, un score qu’elle pourrait largement dépasser cette année. Selon des informations recoupées auprès de plusieurs fournisseurs, Renault pourrait fabriquer à Tanger plus de 270.000 véhicules, en plus des 70.000 autres prévus à la Somaca, soit un total de 340.000 unités pour le constructeur automobile en 2016 au Maroc.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc