×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Industrie: L’aéronautique drive l’export

Par Safall FALL | Edition N°:4799 Le 21/06/2016 | Partager
Un business de 3,3 milliards de DH à fin mai
Le Gimas tient son conseil d’administration et planche sur ses ambitions 2020
emploi_aeraunautique_099.jpg

Sur les 500.000 emplois industriels additionnels attendus des retombées du PAI, 23.000 devraient provenir des 4 premiers écosystèmes du secteur aéronautique

Talonnant l’automobile, l’aéronautique est la deuxième force motrice des exportations du Royaume en ce moment en termes de dynamique. Elle continue de faire mieux que les phosphates et l’industrie agroalimentaire. Rien qu’au terme des cinq premiers mois de l’année, le secteur a exporté une valeur de 3,3 milliards de DH, faisant 10% mieux que sur la même période en 2015. C’est dans ce contexte que le Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (Gimas) vient de tenir à Casablanca son conseil d’administration pour faire le point sur les dernières avancées du secteur, mais aussi sur les challenges à venir. Parmi ces derniers, la capacité à capter les investissements – «dans le bon timing», selon Hamid Benbrahim El Andaloussi, président du Groupement - portés par la dynamique attendue du secteur sur les 5 prochaines années.
Le Maroc est en effet sur une bonne fenêtre de tir, caractérisée par des carnets de commandes bien remplis chez les gros avionneurs, de l’américain Boeing à l’européen Airbus, en passant par le canadien Bombardier. Cette dynamique s’est d’ailleurs déjà concrétisée à travers l’installation définitive de nouveaux pensionnaires sur la zone franche industrielle spécialisée de MidParc, à Nouaceur. Le dernier en date est celui de l’américain Alcoa Fixations Casablanca, qui vient de prendre possession d’un site de 6.500 m2 pour un investissement de pas moins de 100 millions de DH, dont la moitié investie en équipements de production. L’industriel produira à partir de sa nouvelle plateforme casablancaise des pièces pour plusieurs gros donneurs d’ordre à l’échelle mondiale tels qu’Airbus, Safran, etc.
Un autre géant industriel du secteur vient également de lancer les travaux de construction de ses quartiers définitifs au MidParc. Il s’agit de l’américain Hexcel, un des majors des composites avancés, pour un investissement de plus de 200 millions de DH. Le site devrait être entièrement opérationnel dès 2017. Pour rappel, dans le cadre de la mise en place des écosystèmes, le Gimas s’est engagé à attirer 100 nouveaux industriels sur la plateforme Maroc. D’ici 2020, cela devrait mener à quelque 23.000 nouveaux emplois à créer et un business à l’export à doubler à 16 milliards de DH.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc