×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Régions

    Tourisme
    Marrakech affûte ses armes pour le marché chinois

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:4798 Le 20/06/2016 | Partager
    Son CRT mobilise ses acteurs locaux pour une meilleure promotion
    Et prépare un méga-éductour pour agences de voyages et médias chinois

    On le sait, le salut du tourisme à Marrakech et au Maroc passe par de nouveaux marchés émetteurs, ceux de l’Europe connaissant en effet de sérieux replis. A commencer par la France où, depuis 2014, il y a un désamour pour la destination Maroc et Afrique en général. Ce qui n’a pas manqué de porter un coup dur aux deux villes locomotives du tourisme marocain, Agadir et Marrakech, puisque ce marché représente près de 40% des parts de marché. Cette année et suite aux problèmes des migrants et aux événements de Cologne, les marchés allemand et britannique s’effritent. Pour le Conseil régional du tourisme, il y a lieu de travailler sur les autres marchés, lointains certes, mais qui portent un fort potentiel comme ceux du BRIC. Et la Chine est aux premiers rangs. La dernière visite royale en Chine a permis de renforcer les relations, mais aussi d’annuler les visas pour les touristes chinois. «Une excellente nouvelle qui nous permet de nous projeter sur ce marché», indique Abderrahim Bentbib, directeur du CRT-Marrakech. C’est ainsi qu’à l’initiative du CRT-Marrakech, membre affilié de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), et sur invitation du gouvernement de la République populaire de Chine et l’OMT, une délégation de Marrakech composée d’élus communaux, dont le maire de la ville Larbi Belcaid, et ceux de la Chambre de commerce s’est rendue à Pékin. L’occasion était la 1re Conférence mondiale sur le tourisme pour le développement et le salon du tourisme BITE qui se sont tenus récemment dans la ville chinoise. D’après l’Organisation mondiale du tourisme, la Chine est déjà le premier pays exportateur de touristes dans le monde avec 120 millions par an. En 2020, ils seront 240 millions, soit le double, et tous les pays souhaitent avoir leur part du gâteau. Au Maroc, et pour l’heure, on n'en attire que 10.515 touristes (en hausse de 12% par rapport à 2014). L'absence d'une liaison aérienne directe entre les deux pays entrave la promotion de la destination Maroc. Le ministère du Tourisme et son bras armé de la promotion l’ONMT comptent bien mettre les bouchées doubles pour activer tout un plan d’action à court et moyen terme. Cela passe par l’ouverture de lignes aériennes via le Moyen-Orient et l’Europe, le lancement de campagnes publicitaires dans les médias chinois, la formation des guides… Et le CRT de Marrakech lui aussi se prépare. Il compte, dès cette année, adapter ses différents outils de communication et de promotion en langue chinoise et préparer, avec la délégation de l’ONMT à Pékin, un 1er méga-éductour (agents de voyages, médias et personnalités chinoises) pour les semaines prochaines.

    Le marché en chiffres

     120 millions de Chinois voyagent par an à l’étranger. Ils seront 240 millions en 2020.
    La Chine compte 30 millions de milliardaires.
    Les destinations les plus visitées par les Chinois, la Corée du Sud, le Japon, Hong-Kong, Macao, Taiwan, la Thaïlande, la Malaisie et l’Australie.
    40% des Chinois (en général plus de 40 ans) voyagent en groupe, 35% (entre 25 et 35 ans) sont des «voyageurs semi-indépendant» qui voyagent plusieurs fois dans l’année, mais en organisant quelques excursions tout en restant indépendants, et 25% (entre 20 et 25 ans) sont des «voyageurs indépendants» voyageant en toute autonomie.
    78% des Chinois utilisent le Net pour l’organisation de leurs voyages.

    De notre correspondante
    Badra BERRISSOULE

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc