×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Concours national de musique du Maroc
Les instruments à cordes sont à l’honneur

Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:4793 Le 13/06/2016 | Partager
Les épreuves de la 14e édition se tiendront du 22 au 24 juin
La cérémonie de clôture aura lieu le 25 à la Bibliothèque nationale
concousr_musique_093.jpg

Après avoir consacré la 13e édition du Concours national de musique du Maroc au piano, cette année les instruments à cordes seront à l’honneur avec une nouveauté, la formule «duo» qui permet aux candidats de jouer du même instrument (Source: OPM)

 

Depuis sa création en 2003, le Concours national de musique du Maroc (CNMM) connaît un regain d’intérêt constant de la part des jeunes musiciens marocains ou résidents au Maroc. En effet, en 13 ans d’existence, le nombre de participants à cet évènement musical ne cesse de croître, avec près de 2.700 jeunes musiciens âgés de 5 à 30 ans ayant participé à ce concours prestigieux depuis sa création.
Organisée par l’Ecole internationale de musique et de danse (EIMD) de Rabat et Casablanca, la 14e édition du Concours national de musique du Maroc est dédiée cette année aux instruments à cordes, comme c’est le cas chaque deux ans. Les jeunes instrumentistes ont ainsi préparé pendant plusieurs mois un éventail d’extraits d’œuvres emblématiques pour le plus grand plaisir du public qui viendra les applaudir. Et, pour la première fois, les musiciens pourront concourir seul ou en duo. Cette nouvelle formule «duo» permettra aux candidats de jouer du même instrument  (violon, alto, violoncelle, contrebasse et guitare) et concernera les 4 catégories (A, B, C et supérieure).
Les épreuves sont prévues du 22 au 24 juin à Rabat à la Bibliothèque nationale (BNRM), les candidats concourent selon l’instrument et le niveau choisi. Le jury évalue leurs capacités techniques et artistiques et les note selon le barème officiel utilisé dans tous les concours.  La soirée de clôture du 25, qui se tiendra également à la BNRM, mettra à l’honneur les jeunes musiciens primés dont certains seront invités à jouer des extraits devant le public. Des  diplômes et récompenses (sous forme de cadeaux ou de sommes d’argent) seront attribués par le jury aux lauréats selon le niveau des candidats. A travers l’organisation  de cet évènement, l’EIMD participe au foisonnement permanent du paysage culturel et artistique marocain. Elle contribue non seulement au développement de la musique classique dans le Royaume, mais aussi à la création d’un climat d’émulation entre les jeunes musiciens. Le concours permet de dénicher et de faire émerger les talents de demain, grâce à un jury de professionnels du monde de la musique, qui évalue le niveau des candidats au fil de toute la compétition, qui s’étale sur plusieurs jours. Cette année, le jury sera présidé par le grand violoniste, Gérard Torgomian. A l’instar de Torgomian, le concours a connu la participation de grandes personnalités de la musique en tant que présidents et membres du jury, tels que Abdel Rahman El Bacha, Ludovic Rucosa, Renaud Stahl et Betho Davezac.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc