×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

L'opération Marhaba démarre

Par Ali ABJIOU | Edition N°:4790 Le 08/06/2016 | Partager
Les pics seront atteints lors de la dernière semaine de juillet et d’août
2,8 millions de passagers en 2015, autant attendus cette année
operation_marhaba_090.jpg

En 2015, le trafic était fluide malgré la forte affluence de MRE. Cette année, les autorités portuaires espèrent réussir le même exploit (Ph. Adam)

La saison du retour a démarré pour les Marocains du Monde installés en Europe. Depuis le 5 juin dernier, l’opération d’accueil des MRE Marhaba a démarré. Durant ces premiers jours, les flux restent modestes et plafonnent à environ 3.000 passagers par jour au niveau du port TangerMed. Mais il est probable que le flux atteigne les 5.000 par jour dès la fin de cette première semaine du mois de Ramadan. Or ce n’est que lors de la dernière semaine de juillet que le nombre de voyageurs devra connaître des hausses significatives lors de la première phase, celle d’arrivée qui s’étend jusqu’au 15 août. La deuxième phase qui démarrera le 15 juillet (les deux phases coïncident durant quelques semaines) s’étend quant à elle jusqu’au 15 septembre et les pics seront enregistrés, selon les prévisions, lors du dernier week-end du mois d’août.
En 2015, ce sont quelque 2,8 millions de passagers et plus de 620.000 véhicules qui avaient traversé le détroit entre l’Europe et le Maroc. Il est prévu qu’en 2016 la même tendance se maintienne. L’effet du Ramadan qui s’est fait sentir lors des précédentes opérations sera probablement moins important cette année vu qu’il ne coïncide pas avec les périodes de grande affluence, ce qui laisse présager une meilleure fluidité.
Le dispositif de flotte mis en place cette année devra permettre d’aider dans ce sens. Pour le seul port TangerMed, celui qui encaisse l’essentiel de l’effort de ce côté du détroit, ce sont pas moins de 11 ferrys qui ont été mis en place avec une capacité totale quotidienne de 35.000 voyageurs et de 8.000 véhicules. A noter que cette année, de nouveaux bateaux devront se joindre à la flotte. C’est le cas de la compagnie Intershipping qui a mis en service deux nouveaux bateaux, l’un sur TangerMed et l’autre sur Tanger-ville. C’est le cas aussi avec la compagnie FRS qui a lancé une nouvelle connexion avec la ville de Motril avec un bateau supplémentaire à partir de TangerMed.
A noter que le flux de marchandises qui auparavant souffrait en pleine campagne ne sera pas trop affecté cette année. La priorité étant accordée aux passagers, mais depuis l’année dernière, les compagnies ont commencé à mettre en place des navires dédiés au fret, ce qui permet par la même occasion de maintenir l’activité des entreprises comme Renault qui travaillent en flux continu.
Le port TangerMed devra mettre également en service divers dispositifs destinés à améliorer le service aux passagers. C’est le cas d’une radio dédiée, une chaîne destinée à rendre plus gaie l’attente mais aussi à distribuer des bulletins info avec les dernières nouveautés et informations pratiques comme les départs des bateaux et informer sur les retards s’il y a lieu. Le port devra aussi inclure un système d’information via SMS en plus d’une application pour smartphone.
Déjà l’année dernière le port avait innové en mettant en place des ilots équipés dans les espaces de pré-embarquement avec des équipements de confort et des zones ombragées ainsi que des espaces de jeux pour les enfants.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc