×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:4786 Le 02/06/2016 | Partager

• Nouveaux administrateurs pour BMCE Bank of Africa
La banque vient de coopter quatre  administrateurs indépendants. Il s’agit de François Henrot, associé de la banque d’affaires Rothschild, Brian C. Mc Henderson, Associé fondateur de Henderson International Advisors, Philippe de Fontaine-Vive, ex-vice-président de la Banque européenne d'investissement (BEI) et Christian De Boissieu, membre du Cercle des Economistes. Leurs mandats courent sur 6 années et viendront à expiration lors de l’AGO qui statuera sur les comptes de 2021. M.A.B.

• Jetons de présence: BMCE Bank of Africa choie ses administrateurs
Joli pactole pour les administrateurs de BMCE Bank of Africa. Pour leur participation et leur implication aux principaux organes de gouvernances en particulier au conseil d’administration, ils percevront une somme de 3,9 millions de DH qu’ils devront se partager. M.A.B.

• Emprunt subordonné/BMCE Bank of Africa: Les actionnaires valident l’émission
BMCE Bank of Africa va bientôt lancer son emprunt obligataire. La banque vient d’obtenir l’aval de ses actionnaires pour une émission obligataire subordonnée pouvant atteindre 3,5 milliards de DH. Il revient désormais au conseil d’administration de la banque d’en fixer les modalités et d’en arrêter la nature définitive. M.A.B.

• Education: Les redoublements coûtent 8 à 9 milliards de DH par an
Pratiquement 1 million d'enfants redoublent de classe ou quittent les bancs chaque année. Les redoublements coûtent entre 8 et 9 milliards de DH chaque année à l'Etat, a révélé Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al-Maghrib. Ensuite, «nous formons des gens qui ne sont pas adaptés au marché du travail», se désole le wali. «La qualité du système éducatif constitue le véritable problème du Maroc».  F.Fa

• Finance participative: «Il n'y a aucune pression des banques conventionnelles»
La réunion du Comité des établissements de crédit qui s'est tenue hier a entre autres examiné des circulaires sur la finance participative. Si le processus de mise en place de cette activité semble relativement long, «les gens n'ont pas conscience que c'est un chantier lourd», répond Abdellatif Jouahri. Le wali de Bank Al-Maghrib écarte aussi toute idée de pression émanant des banques conventionnelles. «Nos détracteurs oublient que ce sont ces mêmes établissements qui sollicitent les agréments». Par ailleurs, «nous n'avons pas besoin de surenchère. Nous voulons mettre cette activité à l'abri des considérations politico-religieuses. C'est un business comme un autre». F.Fa

• La Cnops appliquera le tiers-payant dès la semaine prochaine
Piégée par la décision des laboratoires de ne plus approvisionner sa pharmacie, la Cnops se retrouve en rupture de stock. Ce qui prive ses assurés de médicaments parfois très chers. Or la convention relative au tiers-payant n'entre en vigueur que le 18 juillet. Pour permettre à ses affiliés d'accéder aux médicaments, la Cnops anticipera la convention et appliquera le tiers-payant dès la semaine prochaine. H.E.

• TIC: CBI distinguée par Cisco
CBI, un des intégrateurs majeurs du marché en solutions globales IT a été désignée «Africa commercial partner 2015» par Cisco. Le géant mondial des technologies de l’information marque ainsi son partenariat réussi avec CBI. L’intégrateur marocain compte d’ailleurs renforcer son positionnement sur le marché local et continental via ses filiales sénégalaises et ivoiriennes. S.F.

• Recyclage: Sumilon veut doubler ses capacités de traitement
A peine quelques mois après son entrée en service, l’entreprise de recyclage de bouteilles en PET, Sumilon compte lancer une extension de son usine à la Tanger Automotive City. L’entreprise a une capacité de production d’environ 100 tonnes par jour, qu’elle compte doubler. L’entreprise travaille actuellement à 70% de ses capacités, selon Rajneesh Mittal, le PDG du groupe. L’investissement prévu est de 20 millions d’euros, soit l’équivalent de ce qui avait été prévu lors de la première phase, un projet que la société entend mener à terme dès la fin 2016. A.A.

• Trésor: A peine 500 millions de DH levés sur le marché
Petite sortie pour le Trésor cette semaine. A peine 500 millions de DH ont été desservis sur le marché des adjudications pour une demande qui frôle les 6 milliards de DH. Il s’agit principalement de valeurs d'une maturité de 2 ans souscrites au taux de 2,044%. Le règlement des bons souscrits interviendra le 6 juin. M.A.B.

• Marchés publics: La BM s’implique en faveur des PME
La Banque mondiale, en partenariat avec Maroc PME, lance une série de rencontres sur le renforcement des capacités des PME en matière d’accès aux marchés publics. La première réunion a eu lieu ce mercredi 1er juin à Rabat. Deux autres sont prévues jeudi 2 juin au siège de la CGEM et vendredi 3 juin à Tanger. Un guide devrait être rendu public censé répondre aux questions que se posent les chefs de PME sur la commande publique. H.E.

• Antidumping: Les importateurs de céramique préparent une riposte
Suite à la demande des producteurs, le ministère délégué au Commerce extérieur a ouvert une enquête antidumping contre la céramique importée d’Espagne. Un questionnaire a été adressé aux importateurs pour déclarer leurs importations en volume et en valeur. C’est dans ce contexte tendu que leur association professionnelle (Apisa) s’est réunie le 30 mai à Casablanca. Les opérateurs concernés par l’enquête ont jusqu’à vendredi 3 juin pour remettre leur réponse. Les producteurs locaux (Apic) ont engagé un cabinet d’avocat bruxellois pour se défendre. Les importateurs ont plutôt opté pour des juristes nationaux via le cabinet Sayarh & Menjera. F.F.

• La gare ferroviaire de Nouaceur va faire peau neuve   
L’ONCF vient de lancer l’appel d’offres relatif aux études architecturales du projet de construction de la gare de Nouaceur. Le budget prévisionnel maximum pour la réalisation de cette prestation a été fixé à 9 millions de DH/HT. L’ouverture des plis aura lieu le 22 juin au centre de formation ferroviaire de l’Office. H.E.

• Petite baisse des prix à la production manufacturière
L’indice des prix à la production manufacturière a enregistré une légère baisse de 0,2% en avril dernier par rapport à un mois auparavant. Selon le HCP, cette situation résulte de la baisse des prix des industries alimentaires de 0,6%, de celle de l’habillement  de 0,9%, de la fabrication d’équipements électriques de 0,8% et de l’industrie chimique de 0,1%. L’institut de statistique  note également la hausse dans le raffinage de 0,8% et dans la fabrication de textiles de 0,2%. Le HCP relève par ailleurs une stagnation des prix à la production des industries extractives, de l’électricité et de l’eau. K.A.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc