×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Analyse

Smart City Expo
Quel modèle pour Casablanca?

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4775 Le 18/05/2016 | Partager
Des experts planchent sur la question durant 2 jours
Professionnels et grand public ciblés
Dubaï, invité d’honneur de cette 1re édition

C’est aujourd’hui que démarre officiellement Smart City Expo Casablanca. L’évènement de deux jours (18 et 19 mai) aura nécessité plusieurs mois de préparation. En effet, il s’agit d’un premier pas qui marquera l’entrée de la métropole dans le palmarès des Smart Cities à l’échelle mondiale. Pour sa 1re édition, les organisateurs, la SDL Casa Events & Animation, en partenariat avec Maroc Numeric Cluster et le CRI Casa-Settat, ont choisi la ville de Dubaï, en tant qu’invité d’honneur.
Casablanca, qui vient d’être sélectionnée par l’Institut américain du génie électrique et électronique (IEEE) pour intégrer le projet «villes intelligentes», devient pour ainsi dire un territoire d’expérimentation de choix. En effet, la métropole est véritablement le poumon économique et le cœur démographique du Maroc avec ses 4,2 millions d’habitants, représentant 12,6% de la population nationale (dont 30% ont moins de 15 ans) et 55% des unités de production nationales basées sur son territoire produisant l’équivalent de 30% du PIB national. Il est ainsi prévu que la ville atteigne 5,1 millions d’habitants en 2030 et que son rythme d’urbanisation passe du simple au double, soit de 300 à 600 hectares par an. Cette accélération urbaine provoque de fortes pressions sur les ressources naturelles. On estime aujourd’hui que Casablanca représente 25% de la consommation nationale d’électricité.
Face à cette situation, les données urbaines et les plateformes technologiques sont considérées comme de puissants leviers stratégiques pour la transformation des agglomérations. Cependant, plusieurs questions se posent quant à l’adoption de cette nouvelle approche centrée sur la donnée et la manière de l’implémenter. En effet, la nature des données urbaines et des plateformes technologiques peut être aussi bien privée que publique, open source que propriétaire. Aujourd’hui, il est capital de s’interroger sur les obstacles et les facteurs clés de succès dans la mise en oeuvre des plateformes Smart pour la gestion des données de la ville. Ces thèmes, et tant d’autres,  seront au cœur des débats lors du Smart City Expo. Durant deux jours, l’évènement réunira administrations publiques, acteurs économiques, architectes urbanistes, chercheurs universitaires et société civile pour débattre et échanger afin de s’approprier et transformer la ville. Des experts nationaux et internationaux et des entreprises spécialisées dans le développement urbain venues des quatre coins du monde se donnent rendez-vous à Casablanca pour échanger sur les meilleures pratiques afin de construire des politiques urbaines inclusives, innovantes et durables.
Parmi les temps forts de la manifestation, la présence confirmée de deux grandes figures pour animer les Keynotes. Carlo Ratti est architecte et ingénieur. Il  exerce en Italie et enseigne au MIT (Massachusetts Institute of Technology) où il dirige le Senseable City Lab. Gil Peñalosa est, quant à lui, le fondateur et président du conseil de l’organisation à but non lucratif «8-80 cities». Tous deux connus pour leur expertise car à l’origine de nombreux plans et stratégies pour des villes intelligentes à travers le monde.  En tout, 14 conférences seront organisées avec un programme axé sur des Keynotes, des séances plénières et des sessions parallèles. Plusieurs villes d’Afrique, d’Europe, d’Amérique et d’Asie seront invitées à cette édition. Le Congrès sera l’occasion d’expliquer, de débattre, de s’inspirer et d’échanger les connaissances et les idées au plus haut niveau pour le développement des villes intelligentes en Afrique. L’objectif est d’exposer des problématiques et de chercher ensemble les solutions adaptées aux besoins de chacun.
Pour préparer le terrain à la Smart City de demain, la ville de Casablanca a d’ores et déjà engagé un processus de digitalisation. Elle est aujourd’hui en phase d’élaboration de son schéma directeur de transformation numérique (cf. édition du 25 janvier 2016). Cette feuille de route est censée donner de la visibilité en matière de systèmes d’informations et fixer le cap sur les grands choix dans les 5 années à venir. «Ce chantier va aboutir d’ici le 1er trimestre 2017», promet Jamal Chaârani, DG de Casa Prestation, SDL en charge de ce dossier. L’étude en est aujourd’hui à sa phase de diagnostic, qui inclut l’ensemble des acteurs de la ville (autorités locales, AUC, délégataires, SDL…). Cette première étape sera sanctionnée par un rapport détaillé qui sera partagé avec l’ensemble des parties prenantes. La phase suivante consistera à entamer l’aménagement numérique de la ville en partenariat avec les opérateurs télécoms. Objectif: disposer de visibilité par rapport à l’aménagement du territoire pour tout ce qui a trait au mobile. Quant à la 3e phase, selon Chaârani, ce sera celle du plan global sur 5 ans pour toutes les composantes (infrastructures, réseaux télécoms, applications…). «En attendant, citoyens et entreprises vont bénéficier de quick win», assure le DG de Casa Prestation. C’est le cas par exemple de la dématérialisation des autorisations commerciales qui entrera bientôt en application (à l’instar des autorisations de construire délivrées par le guichet unique de l’urbanisme Casa-Urba).

Université en ville

Pour sa première édition, Smart City Casablanca a choisi de s’adresser aussi bien aux professionnels qu’au grand public. Parallèlement à l’évènement,  une manifestation «Smart City Connect Casablanca» se poursuivra jusqu’au 20 mai. L’objectif étant de vulgariser le concept de Smart City, mettre les Casablancais à l’honneur et créer des liens sociaux et culturels, selon les termes des organisateurs. Professeurs, étudiants, chercheurs se retrouveront dans l’espace «Université en ville» sur la place des Nations Unies pour assister à des conférences et des débats autour de sujets d’actualité relevant du domaine de la Smart City. Les visiteurs découvriront des expositions d’une dizaine d’initiatives, projets et innovations qui portent dans leur ADN l’amélioration du cadre de vie des citoyens.
Dans les rues, une cartopartie participative sera organisée le 18 mai au centre-ville de Casablanca. Les participants auront ainsi l’occasion de créer leur propre carte numérique en se basant sur le système Open Street Map.
En outdoor, les cinéphiles auront droit en avant-première nationale au film «Human» de Yan Arthus Bertrand. Par ailleurs, hackathon Al Amal, une compétition dédiée au développement d’applications mobiles pour la ville, se tient les 17 et 18 mai au complexe sportif Al Amal à Casablanca. Cet événement organisé par Casablanca Events & Animation en partenariat avec Maroc Numeric Cluster et le CRI de Casablanca-Settat sera une occasion pour les participants de donner vie à leurs idées pour la Smart City, grâce à une innovation marocaine ScreenDy qui est une plateforme de développement rapide d’applications reconnue au niveau international. Les participants auront accès à une connexion haut débit par wifi à travers l’opération Free Wifi lancée en partenariat avec les trois opérateurs télécoms.

 

 

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc