×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Analyse

    Animation, culture, loisirs...
    Casablanca repense ses périmètres

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4754 Le 19/04/2016 | Partager
    Infrastructures sportives, festivals, académie de foot...
    Les chantiers de la SDL Casa Events & Animation
    Une cellule PMO pour gérer plus de 600 projets dans la métropole

    Smart city expo, festival des anciennes médinas, Jazzablanca, marketing territorial… Casa Events & Animation (CEA) est l’une des plus actives parmi les nouvelles SDL, lancées depuis un an et demi. Cette visibilité pourrait s’expliquer par la nature même de sa mission. En effet, la structure, qui est aussi l’un des bras armés de la commune urbaine de Casablanca (CUC), prend en charge l’animation culturelle et sportive de la ville et sa promotion à l’échelle nationale et internationale.
    La SDL s’est vu confier aujourd’hui une nouvelle mission, celle de superviser l’ensemble des projets menés actuellement à Casablanca et non seulement ceux à caractère culturel ou sportif. En effet, avec la mise en œuvre du plan de développement 2020, la ville s’est transformée en véritable chantier à ciel ouvert. Une série de projets structurants sont menés de front (2e ligne du tram, grand théâtre, super collecteur, mise à niveau des voiries, ouvrages d’art…). En tout, plus de 610 projets sont aujourd’hui en cours de réalisation. D’où le besoin d’une structure qui jouera le rôle de chef de file ou coordinateur des actions sur l’ensemble du territoire.
    A cet effet, une structure project management office (PMO) vient d’être lancée au niveau de la wilaya de Casablanca-Settat. Il s’agit d’un outil de pilotage et de suivi de l’ensemble des chantiers menés à Casablanca. Composée d’une dizaine de responsables de la wilaya (social, aménagements, infrastructures …), cette cellule, chapeautée par CEA, devra rendre compte régulièrement (au wali et au président de la région) de l’état d’avancement sur le terrain.
    La cellule PMO se réunira une fois par semaine au départ, puis tous les trimestres en fonction des besoins. Selon le management de CEA, le pilotage se fera via les nouvelles technologies, en visant le zéro papier.
    Tour d’horizon des principaux chantiers engagés par Casa Events & Animation (CEA) d’ici 2020:

    ■ Académie de foot au complexe Mohammed V

    satde_mv_054.jpg

    CEA a été chargée par la commune urbaine de Casablanca d’animer et gérer le complexe sportif Mohammed V, situé en plein Maârif. Au-delà de sa superficie (3 hectares), l’annexe de ce stade dispose de nombreux atouts favorisant la création d’une académie de foot et la mise en place d’animations sportives diverses. La société International Sport Development, retenue suite à un appel d’offres, accompagnera la SDL pour proposer une animation sportive via un projet socialement responsable. Ce partenariat  se traduira par un investissement financier nécessaire à la réalisation du projet, mais aussi par l’aménagement du site en terrains de foot avec leurs dépendances selon les normes de la FIFA, et par l’animation effective de l’académie de football.
    En plus de sa vocation sportive, l’académie aura une portée sociale. En effet, elle offrira des cours de soutien scolaire aux membres et des abonnements gratuits au profit d’enfants issus de milieux défavorisés.

    ■ Mise à niveau des infrastructures de proximité

    Construction de nouvelles infrastructures sportives (salles omnisports, piscines semi-olympiques…) et mise à niveau de l’existant. C’est ce que prévoit ce projet visant à développer le secteur de la jeunesse et des sports dans la métropole. Une enveloppe de 415 millions DH y est dédiée d’ici 2020 (voir aussi interview avec Mohamed Jouahri, DG de CEA). La SDL supervisera la construction de nouvelles infrastructures, l’équipement des infrastructures existantes, ainsi que le réaménagement et la mise à niveau des équipements publics, prévus pour le développement de la jeunesse et du sport à Casablanca, Mohammedia, Nouaceur et Médiouna. Outre CEA, d’autres partenaires sont impliqués (l’Intérieur, le ministère de la Jeunesse et du Sport, la wilaya de la région et le conseil de la région de Casablanca-Settat).

    ■ Un city mag dans les kiosques

    casa_mag_054.jpg

    Inspiré des city guides publiés dans les métropoles internationales, «Casamag», dont le numéro 0 vient d’être publié ce mois-ci, est un mensuel bilingue français-arabe.
    «Casamag» ambitionne de devenir le support de référence sur les animations et sorties de la région Casablanca-Settat. Les rubriques du magazine sont réparties entre l’actualité sportive, culturelle ou encore l’actualité de Casablanca et sa région. Mais aussi des articles de proximité qui mettent les Casablancais à l’honneur à travers des portraits et des interviews. Le magazine, qui se vend en kiosque à 5 DH, sera offert gratuitement dans les administrations et les institutions de la ville (CRI, CRT…). La SDL prévoit aussi le lancement d’un portail d’attractivité lié à la marque territoriale de la ville.

    ■ Complexe Al Amal reconverti en Living Lab

    complexe_al_amal_054.jpg

    Le projet Casablanca Living Lab Al Amal (laboratoire vivant de l’espoir) sera le premier du genre à l’échelle régionale. Faisant partie intégrante du programme de transformation de la ville de Casablanca en smart city, cette structure privilégie deux thématiques principales: le sport et l’écologie. Par la transformation du site, l’objectif sera tout d’abord de convertir le complexe Al Amal en un site multisports proposant une infrastructure aux normes permettant d’accueillir des tournois internationaux, tout en offrant aux Casablancais l’opportunité d’y accéder pour  pratiquer diverses disciplines sportives. L’optimisation des réseaux d’accès à Internet permettra, quant à elle, le développement social par le désenclavement et la connectivité inter-sites pour des conférences ou cours sportifs partagés avec les jeunes formateurs de proximité depuis les centres socio-sportifs et culturels des différents quartiers de la ville. Il sera aussi question d’impliquer les écoles, dans la sensibilisation à l’écologie et à la préservation de l’environnement par la création d’un parcours éducatif autour de la pépinière du complexe. Afin d’améliorer son efficacité énergétique, le complexe intégrera les énergies renouvelables et l’optimisation des ressources aquatiques dans sa réhabilitation et sa construction.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc