×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Casablanca
    Concours d’idées pour l’aménagement de la corniche

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4752 Le 15/04/2016 | Partager
    Du Morocco Mall à l’hôtel Bellerive
    Un marché de 140 millions de DH
    casa_corniche_052.jpg

    La corniche de Aïn Diab, très fréquentée à longueur d’année, a déjà bénéficié d’un premier coup de lifting en 2009 sous le mandat Sajid, pour une enveloppe de 96 millions de DH (Ph. L’Economiste)

    Une nouvelle image, un fonctionnement amélioré et des activités enrichies. C’est en substance la promesse de Casa-Aménagement, qui est aujourd’hui en phase de sélection d’un projet d’aménagement de la corniche de Aïn Diab.  La SDL, qui a lancé en mars dernier un concours d’idées, étudie aujourd’hui les dossiers des soumissionnaires. La séquence concernée par ce marché s’étend sur 3,5 km (du Morocco Mall à l’hôtel Bellerive) avec une projection d’une vision d’aménagement en direction du Megarama. Le programme se décline en termes d’image (mobilier, signalétique, espaces verts, éclairage…), fonctionnement (équilibrage boulevard, stationnement, baladoir, accessibilité…), d’activités et d’attractivité. Le tout pour un budget global de 140 millions de DH. En tout, 5 plages sont concernées par cette opération pilotée par Casa-Aménagement. Il s’agit des sites d’El Hank, Aïn Sebaâ, Mohammedia, Dar Bouazza et Aïn Diab. Coût global de l’opération: 700 millions de DH (financés dans le cadre du  plan de développement 2020). Quant  à la fin des travaux, elle est prévue pour 2019. La Direction générale des collectivités locales (DGCL) y contribue à hauteur de 450 millions de DH. Le reste sera réparti entre plusieurs entités, dont la commune urbaine de Casablanca (100 millions de DH), le conseil provincial de Nouaceur (35 millions), la commune urbaine de Mohammedia (40 millions), la commune urbaine de Dar Bouazza (40 millions) et le conseil préfectoral de Mohammedia (35 millions).
    Les bureaux d’architectes, les paysagistes et les bureaux d’études souhaitant soumissionner à l’appel d’offres portant sur  l’aménagement de la corniche d’Aïn Diab-littoral de Casablanca devront disposer d’un chiffre d’affaires moyen annuel de 15 millions de DH sur les 3 dernières années. La SDL ouvre les soumissions aux groupements solidaires et conjoints.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc