×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Tanger: La ville se prépare pour l’été

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:4743 Le 04/04/2016 | Partager
    Un important effort en matière de modernisation de la voirie
    Deux nouvelles trémies en cours de réalisation
    16 parkings souterrains prévus pour une capacité de 2.680 places
    tanger_ville_043.jpg

    Le parking souterrain de la place des Nations est en cours de réalisation, il devrait entrer en service dès cet été pour désengorger le centre-ville (Ph. Adam)

    Tanger continue sa mue. Le projet Tanger Métropole lancé en 2013 n’a pas encore livré tous ses secrets. Depuis le début de l’année, plusieurs nouveaux chantiers ont été lancés dans le cadre de ce projet de mise à niveau urbaine. Parmi les plus importants, deux trémies supplémentaires lancées au boulevard Moulay Souleiman et rue de Fès. Cette dernière, dont les travaux ont commencé il y a quelques semaines se veut contribuer à l’amélioration de la circulation dans le centre-ville de Tanger. Elle devra séparer physiquement les flux transitant par la rue de Fès et l’avenue Sidi Mohamed Benabdellah, deux importantes artères. Leur intersection est l’un des ronds-points les plus transités en période de pointe. La trémie obligera les automobilistes du boulevard à passer par un tunnel qui sera, toutes proportions gardées, un peu plus petit que celui inauguré en juillet dernier place de la Ligue Arabe (Ryad Tetouan) et qui reste la référence à Tanger.
    L’autre trémie est située sur l’avenue Moulay Slimane et elle devra aider à réguler la circulation au niveau de l’intersection avec la route de Rabat. Il s’agit d’un important nœud de connexion par lequel transitent des milliers de véhicules chaque jour. Il dessert les nouveaux quartiers périphériques sur la route de Rabat et les zones industrielles de la Zone franche aéroportuaire et de Gzenaya, à l’origine de la plus grosse part de trafic routier sur cet axe. Cette nouvelle trémie est située sur le prolongement d’un ouvrage d’art, lui aussi récemment inauguré, celui du dédoublement du pont de Bendibane.
    Un autre projet que les automobilistes de la ville et ses visiteurs attendent avec impatience est le parking souterrain en cours d’aménagement Place des Nations. Ce dernier avec ses 410 places prévues, devra résoudre l’épineux problème du stationnement au centre-ville, une véritable plaie dont souffre l’ensemble de la population de Tanger et essentiellement ceux qui travaillent au centre-ville.
    Un peu plus loin, d’autres travaux devraient être lancés pour deux autres parkings place du 9 Avril (de taille similaire) et au Quartier administratif (130 places).
    D’autres sont aussi programmés comme celui de l’esplanade de la mosquée Mohammed V, place Koweit avec 250 places, par exemple.
    Les estivants ne sont pas oubliés. En effet, une douzaine de parkings souterrains sont en cours de finalisation à la Corniche de Tanger. La zone connaît en été un très fort engouement et l’entrée en service de ces parkings devrait permettre d’alléger la circulation au sein de cette zone en évitant les allers-retours à la recherche d’une place.
    Au total ce sont près de 2.680 places qui sont prévues dans le cadre d’un partenariat public-privé qui prévoit la mise en place de 16 parkings en sous-sol et un investissement prévu de 553 millions de dirhams. Cette capacité sera épaulée par l’aménagement de parcs de stationnement à ciel ouvert d’une capacité supplémentaire de 3.244 places.
    A rappeler que Tanger Métropole est un projet intégré et multidisciplinaire destiné à améliorer le cadre de vie avec des projets dans des domaines divers comme l’urbanisme ou la culture en passant par la santé et le commerce. L’enveloppe globale prévue est de 7,66 milliards de dirhams. Les projets dont une grande majorité a déjà été lancée devraient s’étaler jusqu’en 2017.

    La corniche, nouveau visage

    La corniche est l’une des zones où le changement devra être le plus remarqué après le passage des projets Tanger-Métropole. Cette dernière fait suite aux projets du Port Tanger-ville qui lui aussi est en train de connaître une véritable métamorphose. Outre les parkings souterrains, la corniche est en train de se doter de nouveaux espaces d’animation en remplacement des anciens sites sur lesquels étaient installés les balnéaires. Ces derniers,  cabarets, bars, véritables boîtes de nuit pour certains, pourront dès l’été prochain retrouver leurs sites pour se réinstaller. L’opération en cours devrait aussi permettre à la ville de revoir l’architecture de cette corniche et donner la part belle aux espaces ouverts et à la verdure.

    De notre correspondant,
    Ali ABJIOU

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc