×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Immobilier: Résidence Dar Saada résiste

    Par Ayoub IBNOULFASSIH | Edition N°:4743 Le 04/04/2016 | Partager
    Le rythme des mises en chantier se maintient
    Une menace, la petite forme du logement social
    dar_assada_043.jpg

    Pour la 4e année consécutive, le résultat net part du groupe s’affiche en hausse de 11% à 450 millions de DH, en ligne avec le budget annoncé au marché, en dépit de la dépréciation du chiffre d’affaires de 3,6%

    Résidence Dar Saada (RDS) parvient à confirmer pour le 4ème exercice consécutif ses prévisions. A l’instar des préventes qui ressortent à 5.658 unités, soit 99% de l’objectif préétabli. Auquel s’ajoute un bénéfice net consolidé à fin 2015, qui s’est apprécié de 11% à 450 millions de DH, également conforme aux engagements de l’entreprise. «Les réalisations financières profitent d’une demande d’habitat social qui se maintient sous l’effet conjoint d’une forte urbanisation et du soutien de banques aux acquéreurs», explique Amine Guennoun, directeur général de Résidence Dar Saada.
    Le stock d’unités prévendues s’élève à près de 14.000 unités soit un chiffre d’affaires potentiel de 3,9 milliards de DH. «Les préventes nous sécurisent un chiffre d’affaires de deux ans», assure le directeur général de RDS. A l’issue de l’exercice 2015, le chiffre d’affaires du groupe marque néanmoins un recul de 3,6%.

    En termes de production, la société a mis en chantier courant 2015, 6.433 unités contre 7.633 achevées.  Par conséquent le résultat d’exploitation signe une hausse de 5% à 515 millions de DH contre 490 millions de DH en 2014. La bonne tenue des réalisations financières de l’entreprise est affirmée par une marge d’exploitation en forte hausse: 29,5%.
    RDS a par ailleurs enrichi son patrimoine foncier par l’acquisition de terrains d’une surface totale de près de 47 ha répartis entre Casablanca, Martil et Marrakech. Le groupe mène depuis des années une politique d’endettement maîtrisé. Près de 730 millions de DH ont été remboursés en 2015. Ainsi, la société a légèrement amélioré son taux d’endettement, qui est passé de 38% courant 2014 à 37% à fin 2015. «Le gearing reste très raisonnable pour notre activité», rassure Guennoun.  
    En Bourse, le cours du groupe semble avoir anticipé les réalisations financières en 2015. Il faut dire que le titre fait partie des valeurs stables de la cote, qui se négocie suivant des volumes relativement faibles. Depuis le début de l’année, l’action affiche une performance annuelle de 25%.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc