×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Managem se maintient malgré la conjoncture

    Par Amine ATER | Edition N°:4743 Le 04/04/2016 | Partager
    Le chiffre d’affaires consolidé du groupe minier atteint 4,3 milliards de DH
    La baisse des cash-costs et le taux de change compensent la chute des cours
    managem_043.jpg

    Malgré une chute des cours ayant entraîné une perte de 880 millions de DH pour Managem, l’amélioration de la production conjuguée à une réduction des cash-costs et d’un taux de change favorable ont permis au groupe de clôturer 2015 dans le vert 

    Le groupe minier Managem a réussi à clôturer l’exercice 2015 sur une hausse de 12% de son chiffre d’affaires consolidé, équivalent à 4,3 milliards de DH. Une croissance qui survient dans un environnement économique mondial vulnérable et une conjoncture incertaine. D’ailleurs, les cours des métaux ont vu leur niveau moyen diminuer de 20% pour le cuivre, 18% pour l’argent, 11% pour le zinc, 15% pour le plomb ou encore 9% pour le cobalt. «C’est dans cet environnement difficile, tant au niveau économique que géopolitique, que nous avons dû évoluer. Ce qui témoigne de la bonne résilience du groupe en 2015», précise Imad Toumi, PDG de Managem. En effet, la conjoncture n’a pas empêché le groupe minier d’enregistrer un excédent brut d’exploitation de 1,4 milliard de DH, en hausse de 12% par rapport à 2014. Le résultat d’exploitation de la filiale minière de SNI est également dans le vert avec 617 millions de DH. Ce qui représente une croissance de 38% par rapport à l’exercice précédent. Le résultat net part du groupe s’est également apprécié de 13%, atteignant 205 millions de DH. Cette performance s’explique par l’amélioration des indicateurs de la production des différentes exploitations de l’entreprise et la baisse estimée à 15% des cash-costs. La baisse des cours qui a eu un impact négatif de 880 millions de DH sur la trésorerie aura été compensée en totalité par la hausse des volumes produits et par l’appréciation du taux de change.
    Côté perspectives, le groupe annonce la découverte de nouvelles réserves minières permettant un rallongement d’au moins 2 ans de la durée de vie des mines exploitées. «Nous avons orienté le programme d’exploration vers la découverte de gisements à proximité des sites en exploitation. L’objectif est de consolider nos acquis au Maroc, développer le potentiel du cuivre et atteindre une taille critique dans l’or en Afrique», soutient le management. Actuellement, Managem a identifié 402 tonnes de métal d’argent exploitable au niveau de sa filiale SMI, dont le chiffre d’affaires s’est établi à un peu plus de 1 milliard de DH (+7%). S’y ajoutent 4,8 millions de tonnes de tout venant de cuivre extractible au Maroc, près de 850.000 tonnes de tout venant pour le polymétallique au niveau de la Compagnie minière de Guemassa (CMG) ou encore 2.751 tonnes de métal de cobalt exploitable sur le site de Bou-Azzer.

     

                         

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc