×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Maroc-USA
Le business franchit les 40 milliards de DH

Par L'Economiste | Edition N°:4726 Le 10/03/2016 | Partager
Une progression de 300% par rapport aux échanges d’avant l’ALE
Aéronautique, automobile et agriculture, les secteurs prioritaires

La délégation d’affaire américaine est composée de 7 entreprises et des représentants de l’Université de l’Alabama. (De gauche à droite: Walter Siouffi, président de l’AmCham, Brenda Vanhorn, conseillère commerciale senior au Service commercial du consulat général américain au Maroc, Greg Canfield, secrétaire de Commerce de l’Etat de l’Alabama et William B. Sisson, président de la Chambre de commerce de la ville de Mobile (Ph. Jarfi)

Les Etats-Unis veulent renforcer les acquis sur le marché marocain. Alors que l’accord de libre-échange Maroc-USA vient de boucler sa première décennie, le business US veut redonner du souffle à sa présence sur le marché local. Pour y arriver, la multiplication des plateformes et des opportunités de mise en relation entre les businessmen des deux pays sera un passage obligé. C’est justement dans ce sens que la Chambre de commerce américaine au Maroc (AmCham) a conclu hier, mercredi 9 mars, un mémorandum d’entente d’une structure homologue de l’Etat de l’Alabama, la Chambre de commerce de la ville de Mobile. «Ce qui va changer, c’est que nous allons renforcer les connexions et les opportunités d’échange entre les secteurs privés des deux pays, et assurer le suivi des contacts d’affaires», explique Walter Siouffi, président de l’AmCham. L’objectif de ce partenariat sera de faciliter les échanges et la mise en relation entre les entreprises des deux rives de l’Atlantique. Les flux commerciaux ont atteint une valeur de 4 milliards de dollars (39,4 milliards de DH) à fin 2015, principalement boostés par l’Accord de libre-échange (ALE) établi en 2006 entre les deux pays. «Nos échanges ont progressé de 300% par rapport à l’avant ALE. Cet accord a réellement eu un effet positif sur nos relations commerciales», explique Brenda Vanhorn, conseillère commerciale senior au sein du Service commercial du consulat général américain au Maroc.
 
Ce partenariat entre les deux Chambres de commerce a justement été finalisé dans le cadre d’une mission d’affaires d’une dizaine d’entreprises de l’Etat de l’Alabama au Maroc (du 8 au 11 mars), opérant dans divers secteurs d’activité. «Il existe d’importantes opportunités d’affaires communes à exploiter. Ces possibilités se situent notamment dans les secteurs du textile, des infrastructures, la sécurité, des énergies et de l’enseignement supérieur», explique Greg Canfield, secrétaire de Commerce de l’Etat de l’Alabama. Outre ces secteurs, l’automobile et l’aéronautique restent les priorités du business US. Pour Walter Siouffi, le Royaume peut constituer une base opérationnelle stratégique pour la réexportation de composantes automobiles et aéronautiques vers le marché européen. En clair, le business US est convaincu de pouvoir trouver sa place dans les programmes sectoriels basés sur le développement d’écosystèmes industriels lancés par le Royaume dans le cadre du Plan d’accélération industrielle (PAI). «Nous avons identifié de nombreuses opportunités d’échanges commerciaux dans ces secteurs, mais aussi d’investissement industriel», déclare William B. Sisson, président de la Chambre de commerce de la ville de Mobile.  
 
L’Etat de l’Alabama affiche un PIB  de 200 milliards de dollars à fin 2015. C’est le 25e Etat exportateur des Etats-Unis et constitue un marché de 4,8 millions de consommateurs potentiels. D’après les chiffres du département du Commerce américain, les exportations de l’Alabama ont atteint un total de 19,3 milliards de dollars en 2015, manquant de près le record de 2012 (19,5 milliards de dollars).
S. F.
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc