×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Un spécialiste français du câblage s’installe à la TFZ

    Par L'Economiste | Edition N°:4665 Le 10/12/2015 | Partager
    Spécialiste des «câbles spéciaux», il devra démarrer dès 2016 avec 150 employés
    L’investissement total est de 25 millions d’euros

    Acome est un spécialiste des câbles spéciaux comme ceux utilisés dans les faisceaux moteur et capables de supporter de hautes températures ou les tables de connexion des batteries (Ph. Adam)

    Acome, le spécialiste français du câblage automobile a jeté son dévolu sur la Zone Franche de Tanger. C’est là que la société a décidé d’installer son pied à terre pour celle qui sera sa première usine sur le continent africain. Il s’agit d’une unité de production de câbles qui produira les premiers câbles spéciaux dédiés à l’automobile au Maroc.
    L’entreprise qui devra démarrer ses activités en 2016 investira 25 millions d’euros, soit l’équivalent de près de 280 millions de dirhams, selon Mohamed Ali Enneifer, son directeur général, un ancien cadre ayant déjà travaillé à la TFZ dans le domaine du câblage. «L’investissement d’Acome Maroc, filiale d’Acome France vise à renforcer sa force de vente au Maroc et d’autres marchés et aussi accompagner ses clients avec sa nouvelle stratégie de proximité» explique son directeur général. Parmi eux, les équipementiers travaillant pour les grands constructeurs qui ont opté pour le pays. Acome Maroc compte recruter 150 personnes dont une trentaine de cadres sur un terrain d’une superficie de 18.000 m2, acquis à la TFZ.
    Il s’agit d’une nouvelle technologie de câbles automobiles non encore disponible au Maroc, selon Enneifer. Seuls une dizaine de pays au monde en sont équipés, continue ce dernier.
    «Ce choix est justifié par la bonne formation et qualification de la main d’œuvre au Maroc. Nous considérons que «le niveau de technicité de la main d’œuvre marocaine est prêt pour la mise en œuvre de cette technologie», insiste son directeur général. Pour ce dernier, le choix de la TFZ est dicté par la disponibilité d’une offre complète pour l’investissement étranger et la disponibilité immédiate de la main d’œuvre qualifiée.A noter qu’Acome est un groupe international avec 405 millions d’euros de chiffre d’affaires et 1435 salariés dans le monde avec une réputation de spécialiste dans le monde de l’automobile et les réseaux d’infrastructure et du bâtiment. Il est aussi le premier sur le marché français des solutions télécom et le 3e fabricant européen de fibres optiques.
    Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc