×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:4617 Le 30/09/2015 | Partager

    ■ Un hélicoptère doté de pattes!
    Etonnant. Un hélicoptère doté de pattes, il fallait y penser! Capable de se rendre rapidement sur une zone et d’y demeurer en vol stationnaire, l’hélicoptère représente le moyen de transport idéal pour atteindre les endroits les plus inaccessibles. Mais l’engin n’est pas exempt de tout défaut. Aussi, si l’appareil a le malheur de s’incliner trop du fait du relief, son rotor risque de heurter le sol, entraînant des conséquences désastreuses pour le véhicule comme pour les personnes à proximité. La Darpa, l’agence spatiale américaine chargée des projets avancés de recherche en matière de défense, s’est donnée pour mission de faire face à ce problème. Elle a alors créé un prototype d’hélicoptère dont les patins ont été remplacés par quatre pattes articulées. Ces dernières, entièrement automatisées, sont équipées de capteurs de pression à leurs extrémités. Au cours de la phase d’atterrissage, elles se déploient et se tendent jusqu’à toucher le sol. «Chaque patte utilise alors les données fournies par ses capteurs pour déterminer en temps réel l’angle approprié pour permettre à l’hélicoptère de rester d’aplomb», déclare la Darpa dans un communiqué. Le dispositif n’a pour le moment été testé que sur un hélicoptère sans pilote. Néanmoins, l’agence espère bien voir le dispositif se généraliser sur certains appareils qui opèrent par exemple en montagne ou sur des engins devant atterrir sur des navires, dans des conditions parfois extrêmes.
    ■ Une tablette simplifiée dédiée aux seniors
    En France, comme dans d’autres pays, les plus de 70 ans demeurent peu nombreux à se connecter sur le Net. Pour leur simplifier la vie, une tablette portant le nom de «Facilotab» vient d’être commercialisée. Fabriquée par Archos et mesurant environ 10 pouces, l’appareil s’avère idéal pour initier les néophytes à surfer sur la toile. «A l’heure où de plus en plus de personnes âgées sont isolées, il nous est important d’apporter une solution concrète et adaptée, tout en tenant compte que bon nombre d’entre elles n’ont jamais été formées au maniement des nouvelles technologies», confie le directeur de la société CDIP, lequel a créé l’interface d’accueil de la tablette. Contrairement aux autres appareils, cette tablette ne demande aucun paramétrage particulier et l’utilisateur accède directement à l’écran d’accueil, l’interface d’accueil comprenant cinq icônes dont notamment «Messages», «photos», «jeux» ou encore «applications». En cliquant sur «messages», l’utilisateur a la possibilité de lire les mails reçus et d’y répondre au moyen d’un clavier simplifié dont les lettres sont classées par ordre alphabétique. Si l’email comprend des photos en pièces jointes, ces dernières seront automatiquement rangées dans le dossier «photos». En cliquant sur «Internet», l’utilisateur accède à un navigateur web simplifié au possible et tout mot-clé tapé lui donnera accès à Google search. Facilotab contient aussi des jeux spécialement conçus pour la tablette, dont un exercice pour faire travailler sa mémoire avec des cartes.
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc