×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Migrants, réfugiés, demandeurs d’asile,... petit lexique

Par L'Economiste | Edition N°:4616 Le 29/09/2015 | Partager

Dans le débat public, les termes de «demandeurs d’asile», de «réfugiés» et de «migrants» sont souvent considérés comme synonymes. Petit lexique pour les distinguer.
- «Migrant»: Le terme correspond à un mot générique pour désigner toute personne qui se déplace dans un autre pays avec l’intention d’y rester pour une période minimale (en sont exclus les touristes et les voyageurs pour affaires).  Cette terminologie inclut les migrants temporaires ou permanents détenteurs d’un permis de résidence ou d’un visa, les demandeurs d’asile, et les migrants illégaux qui n’appartiennent à aucune des catégories citées ci-dessous.
La définition de l’ONU: un migrant de long terme est une personne qui se déplace dans un autre pays que celui où elle réside habituellement pour une période minimale d’au moins un an (12 mois), de telle sorte que le pays d’accueil devient effectivement le nouveau pays de résidence habituelle de la personne concernée.
La définition de l’OCDE: Les rapports de l’Organisation définissent généralement les migrants de longue durée comme étant des personnes qui ont un statut qui leur permet de résider dans le pays dans des conditions courantes. On peut distinguer dans ce groupe, quatre cas: les migrants de longue durée disposant d’une libre zone de mobilité, les migrants pour raisons professionnelles, les migrants pour raisons familiales et les migrants pour des raisons humanitaires.
- Les «demandeurs d’asile» sont des personnes qui ont officiellement fait une demande pour un asile mais n’ont pas encore complété la procédure, soit ceux dont la demande est en suspens. Il existe toujours des candidats au statut de migrant pour raisons humanitaires. En pratique, seule une minorité de demandeurs d’asile obtiennent ce statut, les autres candidats ont l’obligation de quitter le pays. S’ils restent après que ce statut leur ait été refusé, ils deviennent des migrants illégaux.
- «Migrants pour raisons humanitaires»: Le terme concerne toutes les personnes bénéficiaires d’une protection -que ce soit un statut de réfugié, une protection temporaire, une protection subsidiaire, etc.-  qui ont complété la procédure de demande d’asile et l’ont obtenue.
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc