×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Tanger: Un nouveau visage pour la santé

    Par L'Economiste | Edition N°:4615 Le 28/09/2015 | Partager
    Un CHU pour compléter le dispositif hospitalier de la ville
    Futur centre d’excellence, il sera mitoyen de la faculté de médecine et du centre d’oncologie

    La maquette du futur CHU de Tanger. L’hôpital devra entrer en service en 2017 avec un investissement prévu de 2,33 milliards de DH
    (Source: Ministère de la Santé)

    Un sérieux coup de pouce pour le secteur de la santé à Tanger. Le Centre hospitalier universitaire (CHU) qui devra entrer en service en 2017 constituera un véritable bond en avant en matière de soins hospitaliers au niveau de la Région de Tanger. Ce secteur, pourtant vital, a pendant longtemps concentré l’essentiel des critiques des citoyens et des associations. Avec ce CHU, dont les travaux ont été lancés la semaine dernière par le Roi, cette infrastructure hospitalière complétera un dispositif en cours d’installation qui comptera sous peu un centre d’oncologie et une faculté de médecine regroupés dans un site unique dans la commune de Gzenaya à quelques kilomètres du centre-ville de Tanger.
    L’investissement prévu atteindra 2,33 milliards de DH financés par le Fonds qatari pour le développement. Le Centre sera réalisé sur une superficie de 23 hectares dont 90.000 m2 couverts, sur un terrain contigu à l’hôpital d’oncologie (en cours de réalisation) et bordé au nord-est par la future faculté de médecine et de pharmacie.
    Il aura une capacité de 771 lits avec différentes spécialités dont notamment un pôle “mère-enfant”, un pôle médico-chirurgical, un bloc opératoire comportant plusieurs salles ainsi qu’une aile dédiée aux grands brûlés. Il disposera aussi d’un laboratoire central, d’une unité de télémédecine, de services de formation, ainsi que d’autres dépendances administratives et techniques. Cet hôpital qualifié par le ministère de la santé d’hôpital «de troisième génération» (au regard des compétences et personnels qui vont y exercer, de la qualité des prestations qu’il offrira et des équipements médico-techniques de haute qualité et de technologie avancée dont il disposera), se veut un élément pour le renforcement des services de santé de base et de leur rapprochement des citoyens.
    Le CHU de Tanger sera aussi doté d’un héliport pour l’accueil des urgences transportées dans le cadre du dispositif mobile d’urgence, le SAMU qui sera implanté à Tanger.  
    Entre autres particularités, ce CHU sera aussi le premier à disposer d’un service de télémédecine, à savoir le traitement médical à distance. Il disposera également d’un véritable centre de simulation thermo-équipé qui permettra à l’ensemble des professionnels de pratiquer sur des mannequins avant toute intervention réelle. La mise en place de cet établissement intervient dans le cadre du programme Tanger Métropole. Ce dernier prévoit, dans le cadre de la Santé, la mise en place de 4 nouveaux
    dispensaires en plus de la remise à niveau de 6 centres de santé. L’hôpital
    Mohammed V, le plus important de la ville, sera réhabilité et un nouvel établissement dédié aux urgences sera mis en place.
     De notre correspondant, Ali ABJIOU

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc