×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    De Bonnes Sources

    Par L'Economiste | Edition N°:4589 Le 17/08/2015 | Partager

    • Le coût du crédit baisse, sauf pour les prêts de trésorerie
    Le taux moyen appliqué par les banques pour les crédits de trésorerie s’est établi à 5,95% au deuxième trimestre contre 5,77% les trois mois précédents. Cette augmentation a tiré la moyenne générale vers le haut. Le coût moyen du crédit est ressorti à 5,93% en hausse de 0,12 point par rapport à la période de janvier à mars selon les chiffres de Bank Al-Maghrib. Sur un an, les taux d’intérêt sont en baisse ou stables pour l’ensemble des rubriques. F.Fa   
    • Samir toujours suspendue en Bourse
    La suspension du titre a été reconduite ce jeudi 13 août en attendant un dénouement pour le raffineur national. En effet, la compagnie tient en haleine le marché des hydrocarbures après avoir révélé son problème d’approvisionnement en brut dû à ses difficultés financières. A.Lo
    • SG Maroc: Nouveau président du conseil de surveillance
    Jean-Luc Parer, Co-Directeur du pôle Banque et Services Financiers Internationaux du groupe Société Générale vient d’être nommé président du conseil de Surveillance de SG Maroc. Membre du comité de direction du groupe, Parer remplace Jean-Louis Mattei. M.A.B.
    • Afriquia SMDC généralise le gasoil 10 ppm
    Afriquia SMDC généralise désormais, et avant même la date  le gasoil 10 ppm sur l’ensemble de son réseau de stations-service et auprès de ses clients industriels. Avec une teneur en souffre cinq fois inférieure au gasoil habituellement produit au Maroc, le gasoil 10 ppm Power Max disponible chez Afriquia offre, selon le pétrolier,  «une meilleure qualité aux utilisateurs et contribue largement à la préservation de l’environnement». M.A.B.
    • Liquidités bancaires: Le déficit s’alourdit de 2 milliards  
    Creusement du déficit de liquidité. Le besoin des banques en cash ressort au cours de la  semaine écoulée à 37,2 milliards de DH, s’aggravant ainsi de près de 2,2 milliards. Bank Al-Maghrib a, tout de même, réduit de 1 milliard son volume d’intervention hebdomadaire le fixant à 20 milliards de DH. Au total, l’intégralité des injections de l’institut d’émission ne dépasse pas les 36 milliards de DH. M.A.B.
    • ONEE: 320 millions DH pour l’eau potable à Nador et Driouch
    Pas moins de 320 millions de DH, c’est le coût d’un projet d’approvisionnement en eau potable qui vient d’être mis en service par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) à Nador et Driouch. Ce projet, financé par la Banque mondiale, permet de renforcer l’approvisionnement en eau potable de ces provinces, où vivent 643.000 habitants dont 297.000 en milieu rural. L’objectif étant d’assurer la satisfaction des besoins de cette zone d’ici 2030. Ce projet concerne l’extension de la station de traitement des eaux brutes du canal Bou-Areg pour un débit supplémentaire de 600 l/s, trois stations de pompage et la pose des conduites  de l’eau brute et d’adduction d’eau traitée de longueurs respectives de 5,3 et 50 km. E.M.G.
    • AMO étudiants: Le projet de décret
    Le projet de décret relatif à l’assurance maladie obligatoire étudiants sera examiné mercredi 19 août en conseil de gouvernement. Ce dernier planchera sur d’autres projets de textes, notamment sur la création du comité national et de comités locaux pour la facilitation du transport aérien, le mandat sanitaire des vétérinaires du privé. H.E.
    • L’économie marocaine sous la loupe de la BAD
    Le bureau national de la Banque africaine de développement au Maroc organise, mercredi 15 octobre à Rabat, une rencontre internationale sur les perspectives du Maroc et la transformation de l’Afrique. Parmi les intervenants annoncés, Mohamed Boussaïd, Abdellatif Jouahri, Saïd Ibrahimi, respectivement ministre des Finances, wali de Bank Al Maghrib et DG du Moroccan Financial Board. Charles Boamah, vice-président chargé des finances à la BAD fait également partie des intervenants. H.E.
    • Les braqueurs de Casablanca sous les verrous
    Les auteurs de l’attaque d’une voiture qui transportait des fonds appartenant à une société de produits alimentaires à Sidi El Bernoussi à Casablanca ont été neutralisés. Le braquage s’était soldé par le vol de 2,5 millions de DH. La DGSN annonce avoir arrêté cinq suspects dont deux frères et un employé de la société victime du vol. H.E.
    • Tourisme: Les taux d’occupation plongent à Casablanca
    Selon les derniers chiffres de l’Observatoire du tourisme, les taux d’occupation du milieu de gamme (4 étoiles) et l’économique (3 et 4 étoiles standards) ont reculé respectivement de 14,6% et 4,5% à fin mars sur la destination Casablanca. Le segment haut de gamme et le luxe s’en est mieux sorti avec un TO de 62,3%, en amélioration trimestrielle de 2,5%. La destination confirme sa vocation de tourisme d’affaires et son positionnement MICE. Parallèlement, le RevPar s’est stabilisé à 971 DH pour le Haut de gamme-Luxe, mais a reculé de 15% sur le milieu de gamme et 1,7% sur l’économique. S.F.
    • Hôtellerie: Les revenus en chute libre sur Marrakech et Agadir
    Les Revenus moyens par chambre disponible (RevPAR) des établissements hôteliers classés des villes de Marrakech et Agadir ont connu d’importantes baisses sur les 3 premiers mois de l’année. Pour la première destination, les variations sont de 5,3% pour le Haut de gamme-Luxe, 0,8% pour le milieu de gamme (4 étoiles) et -10.6% pour l’économique (3 à 4 étoiles standard). Sur Agadir, ces chiffres sont de -7,1% pour le milieu de gamme et -23,5% pour l’économique. S.F.
    • La séquence 3 du Bouregreg labellisée par l’UPM
    L’Agence de la vallée du Bouregreg vient de recevoir le label UPM (Union pour la  méditerranée) pour la séquence 3 de son projet. Cette distinction va permettre à ce projet de bénéficier de l’assistance de l’UPM pour notamment le financement d’une étude de positionnement stratégique pour enrichir la programmation urbaine et comprendre les tendances du marché urbain au niveau de la région.
    A noter que la séquence 3  s’étend sur une superficie de plus 2.200 ha et qui va nécessiter plus de 4 milliards de DH pour les travaux  d’aménagement, de viabilisation et de mise en valeur liés au projet, y compris le foncier, les voiries, réseaux et équipements publics. N.E.A.
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc