×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    La fièvre des fusions-acquisitions dans l’assurance

    Par L'Economiste | Edition N°:4589 Le 17/08/2015 | Partager
    Le secteur de la santé aux Etats-Unis en effervescence
    Les assureurs prêts pour Solvabilité II

     Le réveil du marché de l’assurance est marqué par quatre grandes  transactions, totalisant près de 132 milliards de dollars

    La nouvelle directive Solvabilité II entrera en vigueur le 1er janvier 2016. Près de 80% des assureurs sont sur la bonne voie pour sa mise en œuvre, d’après une enquête menée par le cabinet EY (anciennement Ernst & Young)  auprès de 170 compagnies. Tout en maintenant un niveau élevé de protection des assurés, Solvabilité II vise à moderniser les exigences prudentielles et à harmoniser le cadre européen de l’assurance.
    L’expérience client (un concept du marketing qui traite du sujet de la relation entre les entreprises et les clients) dans le secteur de l’assurance s’est considérablement dégradée dans le monde en 2014, selon la dernière édition 2015 du World Insurance Report réalisée par Capgemini et l’Efma. Malgré les efforts, l’indice mondial CEI (Customer Experience Index) a chuté de 32% à 28,9% en 2014. L'Amérique du Nord enregistre la plus forte baisse (-8,3%), suivie par l’Amérique latine (-5,3%) et l’Europe (-3,4%). Par ailleurs, les assureurs peinent à répondre aux attentes de la génération Y sur les canaux digitaux.
    Les offres et les propositions de rachat se sont multipliées dans le secteur de l’assurance mondiale en 2015 (voir aussi www.newsassurancespro.com). Le marché des fusions-acquisitions réalise sa meilleure année depuis 2007, juste avant la grande crise financière. C’est le secteur de la santé qui est en ébullition. Le groupe d'assurance-santé américain Anthem a racheté en juillet son concurrent Cigna dans une opération valorisée à 54,2 milliards de dollars. La finalisation est prévue au second semestre 2016.Le même mois, Aetna a racheté son concurrent Humana pour 37 milliards de dollars.Pour les analystes, ces rapprochements ont été possibles notamment avec la mise en place d’Obamacare, la réforme du système de santé américain.
    Il y a eu également la naissance d’un nouveau géant de l’assurance de biens et de responsabilité pour les entreprises et les particuliers. En effet, le groupe d'assurances suisse ACE a annoncé l'acquisition de son concurrent américain Chubb pour 28,3 milliards de dollars.
    Le marché asiatique se développe aussi. L'assureur chinois Anbang est le grand favori pour le rachat de Novo Banco. C’est l’institution financière portugaise née l'été dernier du sauvetage de Banco Espirito Santo (BES). La Banque du Portugal compte ouvrir des négociations avec l'assureur chinois pour améliorer son offre. Si ces discussions aboutissent, l'affaire pourrait se conclure vers la fin de ce mois d'août.
    Plusieurs assureurs nippons cherchent à étendre leurs activités à l’étranger. La compagnie japonaise d'assurance-vie Sumitomo Life a annoncé un projet de rachat du groupe américain Symetra Financial Corporation pour  3,7 milliards de dollars. Fondé en 1957 et basé à Washington, Symetra est présenté comme un groupe d'assurance-vie de taille moyenne. Il va fusionner avec une filiale de Sumitomo Life spécialement créée pour l'occasion. L’opération devrait être bouclée d'ici au deuxième trimestre 2016 (sous réserve de l'approbation des autorités de la concurrence).Aussi, la société d'assurance-vie Meiji Yasuda avait fait part en juillet de son intention de racheter le groupe américain StanCorp Financial Group pour 5 milliards de dollars. Un mois plus tôt, c'est l'assureur Tokio Marine Holdings qui avait dit vouloir mettre la main sur un autre groupe américain, HCC Insurance pour 7,5 milliards de dollars.  
    La liste ne s’arrête pas là. L'assureur Axa est en négociations avec l'assureur belge Ageas en vue de la cession potentielle de ses activités au Portugal. La cession devrait être finalisée d'ici la fin du premier semestre 2016. Elle valoriserait la totalité des activités portugaises d'Axa à hauteur de 197,5 millions d'euros. Quant à l'assureur suisse Zurich Insurance, il envisage de faire une offre sur son rival britannique Royal & Sun Alliance (RSA) Insurance. La presse étrangère avance un chiffre de l’ordre de 8 milliards d'euros. Une telle acquisition permettrait au groupe suisse de se renforcer au Royaume-Uni, en Europe du Nord ainsi qu'en Amérique latine.
    F. Z. T.
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc