×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    James Bond est de retour

    Par L'Economiste | Edition N°:4554 Le 24/06/2015 | Partager
    Tanger sert une nouvelle fois de décor aux aventures du plus célèbre des espions
    Après Tanger, le tournage se dirigera à Erfoud

    Depuis quelques jours, les équipes de tournage sont à Tanger pour le dernier opus de la série des 007, 'Spectre'

    Welcome back James Bond! Après plus de trente ans, le célèbre personnage créé par Ian Fleming en 1953 revient à la capitale du détroit à l’occasion du tournage du dernier opus de la saga 007, ‘Spectre’. Plusieurs équipes de tournage ont pris d’assaut les ruelles de la kasbah de Tanger et de Fendak Chejra pour y installer leur matériel. C’est le cas à la médina où plusieurs lieux connus ont été repeints et redécorés pour servir de lieu de tournage, comme une pharmacie qui s’est transformée en café ou une bâtisse qui s’est réveillée reconvertie en hôtel. Le tournage est mené de manière très discrète, les équipes de production profitant de l’ambiance ramadanesque pour échapper aux foules de curieux que rassemble ce type d’événement avec des prises de vues tôt le matin.
    Les responsables semblent avoir appris la leçon. En effet, lors de précédents tournages de superproductions à Tanger, les cadreurs ont dû faire des miracles pour éviter de prendre dans leur champ les hordes de curieux, comme c’est le cas dans l’une des livrées de la saga Bourne, ‘Bourne Ultimatum’ ou ‘La Vengeance dans la Peau’ dans sa version française.
    Il est prévu que le tournage dure une dizaine de jours avant que les équipes ne se dirigent vers Erfoud pour poursuivre les prises de vues. Des séquences du long métrage ont d’ailleurs déjà été tournées en décembre dernier à Oujda.
    Daniel Craig qui en est à son quatrième rôle en tant que 007 est très bien accompagné lors de cette 24e livraison du fameux agent secret. Ralph Fiennes qui prend le rôle de M, patron du Mi5 et supérieur hiérarchique de 007, déjà aperçu lors de l’édition précédente, Skyfall. Côté féminin, on retrouve Monica Belluci, qui prend le rôle de la veuve d’un assassin tué par Bond, et de Léa Seydoux, qui interprète le rôle d’un médecin dans une clinique privée en Autriche. A noter que le tournage a déjà mené les acteurs du film dans diverses localités dont Mexico, Rome et la station de ski de Sölden en Autriche.
     ‘Spectre’ a défrayé la chronique en 2014, bien avant le démarrage de son tournage, par une affaire d’espionnage, réelle cette fois-ci, lors du piratage des serveurs de Sony Pictures Entertainment. Une version préliminaire du scénario et des mémos internes avaient alors été dévoilés. Parmi ces mémos, certains faisaient référence au budget faramineux de la production qui pourrait atteindre et dépasser les 300 millions de dollars.
    Tanger n’en est pas à son premier ‘Bond’. La ville a déjà servi de scène lors du tournage de ‘The Living Daylights’, ou ’Tuer n’est pas jouer’ tourné en 1987 avec Timothy Dalton comme 007. 
    Ali ABJIOU

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc