×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Finances-Banques

    La Berd se greffe à l’immobilier commercial

    Par L'Economiste | Edition N°:4554 Le 24/06/2015 | Partager
    La banque acquiert 27% du capital de Vecteur LV, filiale de Label’Vie
    La Bourse avait anticipé ce partenariat: le titre a progressé de 30% en 2 semaines

    Pour atteindre ses objectifs, le groupe mise sur son programme de développement 2014-2016. Celui-ci mobilise une enveloppe d’investissement dépassant 1 milliard de DH

    Deux ans après le démarrage de son programme au Maroc, la Berd poursuit son intégration dans le marché national. La banque européenne, qui opère généralement sous forme de prêts, opte cette fois-ci pour une prise de participation. Le principal bénéficiaire, Label’Vie.
    Afin de concrétiser ses objectifs, le groupe ouvre le capital de sa filiale de l’immobilier commercial à la Berd. La banque a investi donc 45 millions d’euros (environ 493 millions de DH) pour l’acquisition de 27% de part dans Vecteur LV. «Cette prise de participation devrait ouvrir la voie à d’autres ouvertures de capital par certains institutionnels», souligne Amine Bennis, directeur administratif et financier de Label’Vie. Une opportunité non négligeable pour le groupe qui entend tripler ses bénéfices dès cette année. Label’Vie avait mis en place un programme d’investissement assez conséquent dès 2014. La stratégie d’expansion se poursuit jusqu’en 2016. Aujourd’hui, le groupe gère plus de 60 points de vente. L’ouverture de magasins est ainsi prévue sur le moyen terme pour un investissement de plus de 1,1 milliard de DH. Le groupe vise une surface de vente supplémentaire de 22.000 m² d’ici la fin d’année et 37.000 m² en 2016. Le déploiement de l’enseigne se fait essentiellement à travers les villes de taille moyenne (Khénifra, Taza et Oujda). D’autres ouvertures sont enregistrées à Casablanca et Marrakech.
    Une ambition soutenue par la volonté de transformer la société en un organisme de placement collectif en immobilier (OPCI). Très attendu par les investisseurs et les opérateurs économiques, cet instrument offre au marché un nouveau placement réglementé à long terme. La mise en place de la nouvelle réglementation devra favoriser le développement des entreprises à travers le financement de leurs investissements en immeubles. Pour l’heure, le projet de loi a été validé par le Conseil de gouvernement en octobre 2014. Il devrait être adopté par le Parlement au cours de cette année. Dans ce sens, «la banque compte accélérer l’introduction de ce nouveau véhicule via le développement du cadre juridique et réglementaire», souligne Laurent Chabrier, directeur de la Berd au Maroc. Outre l’appui financier, la Berd entend apporter à la filiale de Label’Vie une assistance technique pour la promotion de l’énergie verte.
    Les investisseurs en Bourse semblent avoir anticipé cette alliance. Le cours de Label’Vie marque une hausse de 30% sur les 2 dernières semaines.
    A. Lo

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc