×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Insertion professionnelle: Al Ikram se mobilise

    Par L'Economiste | Edition N°:4554 Le 24/06/2015 | Partager
    Formations, stages et speed recruiting dans les métiers de la vente
    L’association prépare des capsules vidéo de ses modules labellisés

    A l’instar d’autres acteurs de la société civile, l’association Al Ikram, fondée en 1996, se positionne sur l’insertion professionnelle des jeunes, et plus particulièrement ceux issus de milieux défavorisés. Al Ikram, également spécialisée dans l’éducation non formelle, vient d’organiser la semaine dernière sa deuxième opération de speed recruiting, en faveur d’une vingtaine de jeunes. Formés pendant trois mois par des experts bénévoles dans les métiers de la vente, ils ont rencontré plusieurs employeurs à la recherche de talents, dont DHL, Al Hokair, Beshop, Axa et Eurelec.
    Il s’agit là de la deuxième initiative du genre pour l’association, dans le cadre de son programme Al Ikram Lil Amal, lancé en janvier dernier. La première session a été soutenue par le cabinet Job2vente et le groupe Yasmine immobilier. La moitié des 24 candidats sélectionnés ont déjà été insérés. La deuxième, quant à elle, a été appuyée par Axa Crédit, Acredassur et l’Association marocaine des conseillers en emploi de l’Anapec (AMCE). La prospection de nouveaux partenaires est en cours pour une troisième session. L’association se fixe pour objectif de former et d’insérer 60 jeunes âgés de 18 à 30 ans chaque année (niveau bac, bacheliers et bac+2). Près de 44 ont déjà été formés.
    Al Ikram sélectionne les jeunes les plus motivés et les plus prometteurs, et leur offre un suivi personnalisé sur au moins 12 mois, afin de leur garantir une insertion durable.
    Le programme, taillé sur mesure pour les besoins du marché et adapté aux jeunes en situation précaire, cible plusieurs secteurs, dont la grande distribution, le commerce, les matériaux de construction, l’agroalimentaire et l’immobilier. Il englobe des modules en techniques de vente, soft skills, informatique et alphabétisation fonctionnelle en arabe et français, ainsi qu’un stage d’apprentissage chez ses entreprises partenaires. A la fin de cette année, les modules testés seront labellisés et feront l’objet de capsules vidéo, pour une large diffusion.
    A. Na
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc