×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Competences & rh

Un observatoire régional pour l’entrepreneuriat?

Par L'Economiste | Edition N°:4553 Le 23/06/2015 | Partager
Créer des régions à forte concentration d'entreprises et drainer l'emploi
Centraliser l’information se rapportant à l’activité entrepreneuriale… parmi les priorités

Pour Abdelhamid Skouri, directeur du laboratoire EDETO de la faculté de droit (USMBAF), le défi de telles régions réside dans leur bonne gouvernance: «Une gouvernance entrepreneuriale répondant à l’exigence de la coordination de l’action collective des parties prenantes à l’entrepreneuriat»

- L’Economiste: Vous avez mené une étude sur l’avenir économique de la région de Fès-Meknès. Sur quel type de données vous vous êtes basé?
- Abdelhamid Skouri: La recherche sur l’activité entrepreneuriale régionale et sa dynamique requiert la disponibilité d’informations fiables et exhaustives sur les créations de nouvelles entreprises, le développement et/ou la restructuration des entreprises existantes, les disparitions, les transmissions, les reprises et les délocalisations. L’information disponible aujourd’hui est issue des enquêtes annuelles réalisées par le ministère du Commerce et de l’Industrie et le CRI donnent une idée sur le tissu productif de la région et de son évolution annuelle. Elles ne couvrent, cependant, pas tout le processus entrepreneurial, ni les créations effectives et le taux de pérennisation. Les informations produites ne permettent, donc, pas d’analyser de manière exhaustive la dynamique régionale (créations/ restructurations/disparitions). Nous avons cherché à compléter cette information par la conduite d’une enquête destinée à mettre en évidence le profil de l’entrepreneur et de l’entreprise ainsi que les activités d’innovation.
- Quelles sont les conditions pour construire des régions entrepreneuriales au Maroc?
- Il ne s’agit pas de tout réinventer pour construire des régions entrepreneuriales, puisqu’on dispose également de programmes et de mécanismes d’aide aux entrepreneurs. Bâtir cet avenir requiert une démarche structurée autour d’une vision de l’avenir économique et social de la région, une «Stratégie régionale de l’innovation et de l’entrepreneuriat» ciblant dans une perspective symbiotique le capital humain et l’entreprise. Une telle stratégie gagnerait, du reste, à se fonder sur un système formalisé et institutionnalisé, d’observation, d’information et d’indicateurs de l’activité entrepreneuriale, un Observatoire régional de l’entrepreneuriat (ORE) permettant d’alimenter en informations fiables et actualisées toutes les graines d'entrepreneurs. Un tel observatoire aidera, par ailleurs, à refléter l’image que la région souhaite renvoyer d’elle-même et de son dynamisme. Il permettra également de centraliser cette ressource immatérielle importante qu’est l’information se rapportant à l’activité entrepreneuriale, aux opportunités, aux divers mécanismes et programmes étatiques actuels d’aide aux entrepreneurs, etc.
- Comment la future région Fès-Meknès pourrait profiter de cet observatoire?
- L’entrepreneuriat est une affaire d’individus porteurs de projets entrepreneuriaux, mais nombreux sont ceux qui sont conscients de l’importance du rôle que l’environnement peut jouer pour faire émerger chez les individus l’esprit d’entreprise et le goût d’entreprendre. Nombreux sont ceux qui sont, aujourd’hui, convaincus que l’environnement peut faciliter l’acte et valoriser l’acteur. En somme, nombreux sont ceux qui sont assurés, aujourd’hui, que l’environnement (régional) peut créer un climat favorable pour l’entreprise. A cet égard, le Maroc et ses régions possèdent des atouts notables. Ils disposent de composantes significatives du capital entrepreneurial et de ressources institutionnelles importantes, et il ne s’agit nullement de tout réinventer pour en faire des régions entrepreneuriales. Il s’agit d’être convaincu, fondamentalement, que le développement économique des régions passe, aujourd’hui, par un effort d’intégration entre la recherche de nouvelles entreprises d’un côté, le développement du tissu productif existant d’un autre côté, et une démarche pro-active tournée vers l’entrepreneuriat considéré comme le vecteur de réalisation de l’innovation, comme mécanisme de conversion de la connaissance en croissance, enfin comme plateforme régionale permettant de connecter la région avec le reste du monde.
 
Propos recueillis par Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc