×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Competences & rh

Un 1er centre de prototypage rapide au Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:4553 Le 23/06/2015 | Partager
Il sera abrité par l’Enset/Rabat et mis à la disposition de toutes les universités
Le centre permettra la fabrication de pièces quel que soit leur degré de complexité
L’automobile, l’aéronautique et également l’artisanat

 
Belles révélations lors de la 3e journée de l’innovation qui s’est déroulée à L’Ecole normale supérieure de l’enseignement technique (ENSET) à Rabat. Une occasion au cours de laquelle les étudiants n’ont pas manqué de montrer leur talent et ingéniosité en matière d’innovation. Un créneau qui peine toutefois à se développer car nécessitant, en plus des ressources humaines, la mise en place des équipements nécessaires. C’est dans ce cadre que s’inscrit la création du Centre national de prototypage rapide/fabrication additive qui devrait être mis en service l’année prochaine, selon Abdallah El Gharad directeur de l’Enset. C’est son établissement qui va abriter ce centre, le premier de son genre au Maroc. Les démarches sont déjà entamées pour l’acquisition des équipements et des machines nécessaires pour le fonctionnement du centre. Ces machines d’une technologie avancée vont permettre aux étudiants de fabriquer les pièces quel que soit leur degré de complexité, cela grâce à l’utilisation de logiciels et de l’outil informatique. Une technologie qui s’inscrit dans la 3e révolution industrielle, selon le directeur de l’Enset. Ce dernier tient à préciser que ce centre sera mis à la disposition des étudiants notamment les jeunes innovateurs de l’ensemble des universités du pays pour leur permettre la réalisation de leurs projets. Les secteurs prioritaires dans cette phase de démarrage sont: l’automobile, l’aéronautique et également l’artisanat. A noter que cette 3e journée de l’innovation était également une occasion pour la signature d’une convention de partenariat entre l’université Mohammed V, l’Enset et le CHU de Rabat pour la promotion et le développement de programmes de formation et de la recherche dans le domaine biomédical. Sur ce volet, il faut noter que le génie biomédical figure parmi les filières d’ingénierie dispensées par l’Enset avec trois options dont une ouverte cette année. Il s’agit de l’instrumentation biomédicale. Les autres en projet sont l’ingénierie industrie pharmaceutique et biomécanique. Le CHU de Rabat a déjà mis à notre disposition du matériel ancien pour permettre à nos étudiants ingénieurs de faire leurs travaux pratiques, tient à rappeler le directeur de l’Enset.
Notons par ailleurs que cette édition a connu la compétition de 40 projets innovants réalisés par les étudiants de 11 établissements touchant les domaines de la mécanique, la robotique, les énergies renouvelables, le développement durable. Six prix ont été accordés aux meilleurs innovants. Pour la catégorie senior, le premier prix a été accordé à Mariam Bouzaid et Ahmed Sabari pour leur projet intitulé: Dispositif amélioré de dessalement solaire. Pour les juniors, la première place revenait au groupe composé de Salima Laadissi, Chahid Mohamed Younes, Zoubir Yassine et Mohamed Kharrazi qui ont développé un «Robot 6 axes».

Noureddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc