×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Régions

    Casablanca s’attaque à ses chantiers prioritaires

    Par L'Economiste | Edition N°:4548 Le 16/06/2015 | Partager
    Affichage, mobilier urbain, police administrative, e-administration …
    Casa Prestation lance une série d’appels d’offres ce jeudi
    Sélection d’entreprises pour l’assistance technique et juridique

    Casa Patrimoine veut mettre de l’ordre sur le marché de l’affichage et lancer la police administrative. Déjà opérationnelle à Rabat depuis 2012, la police administrative veille au respect de la réglementation municipale en matière de propreté, occupation du domaine public et stationnement

    Casa Prestation passe aux choses sérieuses. Après Casa Patrimoine et Casa Events & Animation, c’est au tour de cette SDL de dévoiler son programme d’action. Affichage, mobilier urbain, police administrative, e-administration, gestion RH... figurent parmi les premiers chantiers de la SDL, lancée en 2014 (cf. édition du 18 septembre 2014).
    Il faut dire que Casa Prestation, qui a un peu tardé à décliner son programme par rapport aux autres SDL lancées en même temps, prend en charge les dossiers les plus chauds de la capitale économique. Elle doit en effet assurer le suivi et l’évaluation des services publics (propreté, abattoirs, marché de gros des fruits et légumes, marché de gros de volaille…). Lors de sa dernière session, le conseil de la ville de Casablanca lui a aussi confié la maîtrise d’ouvrage déléguée des missions de transformation et de modernisation de la qualité des prestations des services municipaux.
    Son DG, Jamal Chaârani, s’apprête aujourd’hui à lancer les premiers appels d’offres qui concerneront plusieurs secteurs de la métropole. Le premier de cette série d’appels d’offres, qui seront lancés ce jeudi 18 juin, vise à recruter une entreprise qui se chargera de l’accompagnement et l’assistance technique et juridique dans la mise en place de la police administrative communale (agents de la CUC). Celle-ci aura pour rôle de veiller au respect de la réglementation municipale en matière de propreté (sociétés délégataires, citoyens et entreprises pollueuses), d’occupation du domaine public et stationnement.
    La police administrative devait, rappelons-le, être opérationnelle cette année. «Les premiers éléments de la police administrative seront recrutés et formés pour être opérationnels dans 3 à 6 mois», avait annoncé Khalid Safir, wali du Grand Casablanca fin 2014 (cf. édition du 26 décembre 2014).
    Autre chantier et non des moindres, celui de l’organisation du secteur anarchique de l’affichage. La modernisation du mobilier urbain et de l’affichage publicitaire feront l’objet du second appel d’offres. Objectif: assainir le secteur de l’affichage urbain. Casa Prestation suivra donc l’élaboration d’un nouveau schéma directeur et d’une nouvelle charte de l’affichage publicitaire pour doter Casablanca à l’avenir d’un système d’affichage à l’instar des grandes métropoles mondiales, tout en assurant une intégration harmonieuse de la publicité dans le paysage urbain pour préserver le cadre de  vie et limiter toute forme de pollution visuelle.
    L’objectif aussi est d’améliorer la visibilité routière et la visibilité des usagers de l’espace public en interdisant les dispositifs dangereux pour leur sécurité.
    La réalisation du schéma directeur de transformation numérique est l’objet du 3e appel d’offres. Concrètement, il s’agit de lancer le processus de transformation numérique (e-administration) qui aboutira à la réalisation du projet «Casa Smart City». A terme, ce volet-là vise à délivrer des prestations de qualité aux citoyens et aux entreprises basées sur la dématérialisation et les technologies de l’information (état civil, autorisations commerciales, administration numérique…). L’objectif aussi est de mettre en place un système de gestion des réclamations pour particuliers et professionnels (Claim management) et d’un système d’information géographique (SIG) global et intégré.
    Le dernier chantier qui fera l’objet de l’appel d’offres est celui de la modernisation des modes de gestion RH du Grand Casablanca, avec comme objectif: la rationalisation de  la gestion des RH, l’amélioration de l’efficacité du fonctionnement des services municipaux et de la qualité des prestations de services aux citoyens et aux entreprises.
    Aziza EL AFFAS
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc