×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Société

Douar Skoura a enfin sa ferme pédagogique

Par L'Economiste | Edition N°:4537 Le 01/06/2015 | Partager
Pour former les paysans de la région à l’agroécologie
Et promouvoir le concept en zone aride

Le site de Douar Skoura à 30 kilomètres de Marrakech est composé d’une ferme de 3 hectares. Mais déjà, un jardin et une serre ont été plantés selon la démarche agroécologie

De l’espoir pour les générations futures à travers l’agroécologie. C’est cette philosophie que porte l’association Terre & Humanisme Maroc (THM) qui a inauguré hier son premier centre de formation dans une zone aride. Depuis sa naissance, l’association dispense des enseignements, sensibilise et plaide auprès des autorités du monde de la recherche et des agriculteurs.  Et monter un projet dans des terres arides est une gageure et surtout une manière de démontrer la pertinence de cette démarche dans ces régions sans eau. C'est dans le village de douar Skoura à Rhamna que cette troisième ferme pédagogique a pris forme à l’initiative de THM soutenue par Pierre Rabhi, père de l’agroécologie en France. «C’est parce que les citoyens ne sont pas véritablement conscients de l’enjeu de l’écologie que nous sommes obligés d’avoir une écologie politique pour lui donner une place au forceps. Je suis évidemment reconnaissant envers ceux qui essayent de placer l’écologie dans le débat politique. Mais c’est une anomalie. Car l’écologie est une affaire de tous. C’est ce qui détermine l’existence de tout individu, du phénomène de la vie. Nous sommes donc tous concernés», introduit-il. Le site d’expérimentation de la ferme de douar Skoura de trois hectares que soutient Rabhi –financièrement parlant- a bâti aussi un centre d’accueil construit avec des matériaux locaux, en terre et en pierres qui accueillera désormais les stagiaires et agroécologistes du monde ainsi que les séjournants solidaires. L’idée est de favoriser ainsi les échanges culturels, tel que le souhaite Rabhi. Mais la première cible demeure le paysan de la région, insiste Abdelfettah Derouiche, co-président de THM. «Une fois le jeune paysan formé et sensibilisé, c’est lui qui diffusera cette philosophie auprès des siens et de ses voisins pour que l’ensemble du village s’approprie la démarche». Depuis sa création, Terre et Humanisme Maroc a déjà formé 3 promotions d’animateurs en agroécologie qui transmettent à leur tour cette discipline auprès des paysannes et des paysans à travers tout le Royaume, explique Aicha Rochdi, co présidente de l’association. Outre les formations, la ferme sera ouverte au public et favorisera l’émergence d’un réseau de vente directe de paniers de légumes grâce à un abonnement solidaire. Des ventes qui permettront au centre de devenir autonome d’ici deux ans. La ferme de Douar Skoura va s’inspirer en cela du centre de Dar Bouazza crée en 2003 sur un terrain mis gracieusement à disposition de l’association par Fattouma Benabdenbi.  Avec le concours de Terre & Humanisme, le jardin pédagogique de Dar Bouazza est devenu un lieu d’expérimentation, d’accueil et de formation à l’agroécologie.
B. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc