×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Kénitra aura sa station d’épuration des eaux usées

Par L'Economiste | Edition N°:4525 Le 14/05/2015 | Partager
La région disposera aussi d’un grand hôpital pour 1,2 milliard de DH
1,84 million de personnes pourront en bénéficier

Présentation faite au Souverain, le 12 mai dernier, des projets de construction de la station d’épuration et de l’hôpital régional de Kénitra

La concrétisation du programme de développement intégré de la ville de Kénitra (2015-2020) se poursuit. Le Souverain a donné, mardi dernier, le coup d’envoi des travaux de deux importants projets. Le premier concerne la réalisation d’une station d’épuration des eaux usées au niveau de la ville de Kénitra. Cette station, dont l’investissement avoisine les 600 millions de DH, va permettre «d’assurer l’épuration de la totalité des eaux usées de la ville de Kénitra et des communes de Mehdia et de Sidi Taïbi avant leur rejet dans l’oued de Sebou», est-il précisé. «Ce projet fait partie d’un programme global d’une enveloppe de près 1,3 milliard de DH pour la mise à niveau et le renforcement du réseau d’assainissement liquide», rappelle Aziz Rabbah, ministre de l’Equipement et également président du conseil de la commune de Kénitra. La future station répondra aux standards internationaux et sera dotée d’une technologie avancée. «Elle adoptera un procédé d’épuration de type boues activées moyenne charge avec une capacité de traitement de 700.000 équivalent habitant en 2020 et 1.050.000 équivalent habitant à l’horizon 2030», est-il indiqué. La station va aussi permettre «d’assurer la production de 50% de ses besoins en énergie électrique grâce à une chaîne de traitement des boues cogénération du biogaz et à l’installation de panneaux photovoltaïques». A noter que le financement de ce projet sera assuré par les fonds propres de la régie autonome intercommunale de distribution d’eau, d’électricité et d’assainissement liquide de la province de Kénitra et le Programme national d’assainissement.
Le second projet lancé par le Souverain porte sur la construction de l’hôpital régional de Kénitra pour un investissement de près de 600 millions de DH. D’une capacité de 450 lits extensible à 600, le futur hôpital comportera quatre départements avec plusieurs spécialités et des plateaux techniques de pointe. A cela s’ajoutent des services de consultations spécialisées, un centre d’hémodialyse et toutes les dépendances requises pour ce type de structure. Ce qui va permettre de satisfaire les besoins d’une population globale estimée à 1,84 million d’habitants dont 52% en milieu rural. Pour le maire de Kénitra, d’autres projets vont voir le jour prochainement touchant d’autres secteurs. Ils s’inscrivent dans le cadre du programme de développement intégré de la ville de Kénitra pour un budget de 5 milliards de DH.

La 2e tranche d’Atlantic Free Zone lancée en 2016

Le Souverain a également effectué une visite à la plateforme industrielle intégrée (Atantic Free Zone) qui a créé une dynamique économique au niveau de la région. Mise en service, il y a près de trois ans, la plateforme a pu drainer de grands groupes mondiaux spécialisés notamment dans le secteur des équipements automobiles. Les emplois directs créés dépasse les 10.500 avec un investissement induit de près de 2 milliards de DH. Au total, 20 projets ont été commercialisés sur une superficie de 36 ha avec 8 unités déjà opérationnelles dans le secteur de l’automobile et d’autres activités industrielles. Le développement de cette plateforme va permettre de hausser la compétitivité de la région de Kénitra qui ambitionne de se positionner comme un pôle industriel émergent, selon Rabbah. A noter que le lancement de la 2e tranche de la zone franche est prévu début 2016.

N. E. A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc