×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Solutions IT: Ingram Micro s’installe au Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:4525 Le 14/05/2015 | Partager

«100 millions de chiffre d’affaires dans 5 ans», annonce Ali Baghdadi, président d’Ingram Micro Moyen-Orient, Turquie et Afrique. A peine installée au Maroc, l’entreprise internationale, spécialisée dans les solutions technologiques et services logistiques, affiche déjà ses ambitions. Dans un premier temps, le nouvel entrant compte investir 15 millions de dollars (environ 142 millions de dirhams), le numéro un mondial table sur un chiffre d’affaires de 30 millions de dollars (soit 283,8 millions de dirhams) au Maroc, en trois ans d’activité. Le chiffre d’affaires mondial est de 46 milliards de dollars. Pour cette phase de démarrage au Maroc, l’entreprise est en cours de recrutement. A l’international, le groupe emploie 23.000 salariés dans 38 pays. Le développement ne s’arrête pas à Ingram Micro, car, comme l’a expliqué Fouad Amrani, directeur de la région, un employé direct équivaut à cinq indirects dans l’écosystème. Au vu des contrats avec lesquels se lance l’entreprise au Maroc (Microsoft, Oracle, Juniper Networks et NetApp), tout prête à croire que le chiffre d’affaires Maroc sera à l’image des autres filiales implantées à travers le monde. Parallèlement, le choix de cette implantation n’est pas anodin. En effet, quatre raisons ont motivé le géant de la technologie, à commencer par la dimension géographique. «Le Maroc est un hub africain francophone et une ouverture vers le Maghreb, l’Afrique et l’Europe à la fois», soutient le président Ingram Micro Zone Afrique. Parallèlement, le PIB en Afrique du Nord est supérieur à celui de la partie sud du continent. Le pouvoir d’achat y est donc plus élevé. Autres arguments qui ont plaidé en faveur du Maroc, son attractivité et sa capacité à offrir des facilités aux entreprises étrangères, créatrices d’emplois. Fouad Amrani note cependant une contrainte de taille à travers la concurrence accrue dans le secteur d’activité de Ingram Maroc. «Il y a certes de plus en plus d’intervenants, mais nous espérons trouver une place dans le marché à l’aide de notre expertise internationale». Le management ne cache pas non plus l’ambition de développer le businesse en Algérie, en Tunisie (où un bureau est actuellement en construction à Tunis) et pourquoi pas au Sénégal et en Côte d’Ivoire.
S.E.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc