×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

CMKD devient Al Ajial Holding

Par L'Economiste | Edition N°:4512 Le 24/04/2015 | Partager
Le fonds d’investissement koweïtien injecte 2 milliards de DH pour renforcer sa présence
Immobilier, hôtellerie, télécoms, banque… les relais de croissance

Le fonds souverain Koweïtien cible des projets à forte valeur ajoutée comme ceux lancés par le fonds Wessal Capital pour pérenniser son activité marocaine

Le consortium maroco-koweïtien de développement (CMKD), détenu  majoritairement par le fonds souverain Kuwait Investment Authority (KIA) fait peau neuve et devient Al Ajial Holding. Cette structure remplacera le CMKD présent au Maroc depuis 1976 avec pour ambition de «devenir l’une des sociétés les plus importantes et actives du Royaume», précise le management. Pour y arriver, la holding a adopté une vision stratégique dont l’une des premières étapes consiste à assainir sa structure financière et celle de ses filiales. A cet effet, KIA a procédé à une augmentation du capital d’Al Ajial, de plus de 2 milliards de DH. Le fonds s’est par ailleurs mobilisé dans le désengagement bancaire total de ses filiales au Maroc. La stratégie de la holding passe également par l’augmentation de ses investissements à long terme et  la diversification vers de nouveaux secteurs d’activités à plus forte valeur ajoutée tels que l’immobilier, les télécoms, l’hôtellerie, la banque, l’assurance… Le fonds koweïtien compte aussi mettre en place une gestion «dynamique» de ses investissements, en multipliant les participations minoritaires dans différents secteurs. C’est dans cette optique que la holding a décidé de se désengager progressivement des aspects opérationnels des projets où elle opère. Sous le nom CMKD, le consortium avait, rappelons-le, lancé des ensembles résidentiels à Casablanca, El Jadida, Tanger ou encore Marrakech. S’y ajoutent des projets touristiques à Ifrane, la rénovation des hôtels Farah ou encore une présence au niveau de la bourse où CMKD était présent via les fonds de placements CMKD Croissance et CMKD Funds. Al Ajial compte par ailleurs s’appuyer sur une nouvelle gouvernance qui passe par la mise en place de différents comités (audit, investissement, ressources humaines et achats) ou encore la simplification de la structure organisationnelle, «en réduisant des filiales à deux ou trois tout en maintenant la filiale Zain Al Ajial, détentrice de 31% de Wana Corporate», explique le management. C’est dans cette optique que le consortium s’est engagé dans des projets plus en phase avec sa nouvelle approche. La holding détient ainsi 20% du capital de la société d’investissement Wessal Capital, créée avec un capital de 3 milliards de dollars pour financer des projets d’envergures dans  les infrastructures touristiques en ligne avec la Vision 2020 du tourisme. Le consortium détient aussi, via une de ses filiales l’hôtel Mansour Eddahbi Palais des Congrès dont la réouverture après rénovation devrait être annoncée très prochainement. Pour rappel, le fonds KIA opère directement auprès des grandes entreprises marocaines comme Maroc Telecom ou encore Autoroutes du Maroc. 
A. At    

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc