×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    De bonnes sources

    De Bonnes Sources

    Par L'Economiste | Edition N°:4510 Le 22/04/2015 | Partager

    • Les 40 milliards de DH de TangerMed
    Les exportations industrielles réalisées par TangerMed ont atteint 40 milliards de DH en 2014, selon Tanger Free Zone. En hausse de près de 40%, les flux du port de Tanger ont, en grande partie, été portés par l’usine Renault Melloussa via l’export principalement de véhicules Lodgy et Dokker. Les exportations des équipementiers vers les sites des constructeurs automobiles en Europe contribuent également à cette hausse. Dans ce sillage, les flux logistiques associés progressent de 20%, soit près de 160.000 opérations sur l’ensemble des zones de la plateforme industrielle Tanger Med. Quatre secteurs sont à l’origine de cette évolution: l’automobile, l’électronique, l’aéronautique et le textile. A.A.
    • Samir va verser 2,4 millions de DH à ses administrateurs
    Au palmarès des sociétés cotées qui rétribuent convenablement leurs administrateurs, Samir apparaît aux avant-postes. L’unique raffineur du pays propose une rémunération globale de 2,4 millions de DH à répartir entre les membres du conseil d’administration au titre des jetons de présence pour 2015. La décision devra être entérinée lors de l’assemblée générale ordinaire du 21 mai 2015. M.A.B.
    • Immobilier: Tamesna, la polémique de plus
    Après l’arbitrage royal sur le programme Bades d’Al Hoceïma, un autre projet immobilier suscite la colère des acquéreurs. Il s’agit du programme de la ville nouvelle de Tamesna.
    Contacté par Atlantic Radio, Nabil Benabdellah, ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, a annoncé que le Tribunal arbitral de Paris va rendre son jugement cette semaine par rapport au litige d’Al Omrane avec la société malaisienne Hidaya. Quant à General Contractors Maroc (GCM), et après résiliation des contrats avec Al Omrane en 2011, cette dernière est en train de reprendre les projets en main. Pour  rappel, le promoteur public Al Omrane a délégué la construction de plusieurs projets à deux entreprises privées. Il s’agit de General Contractors Maroc et la société Hidaya. Des sociétés qui n’ont pas honoré leurs engagements envers les acquéreurs. S.E.
    • Macky Sall attendu aux Assises de l’agriculture
    Le Chef de l’Etat du Sénégal, Macky Sall, est annoncé aux assises de l’agriculture du 27 avril où il interviendra en tant que grand témoin. L’édition 2014 avait accueilli les présidents du Mali et de la Guinée ainsi que le directeur général de la FAO. A.S.
    • Exercice de la médecine: Les trois décrets attendus  
    Après l’élaboration de la loi sur l’exercice de la médecine et son adoption définitivement par le Parlement, le ministère de la Santé planche actuellement sur trois projets de décret. Le premier définit les conditions d’investissement dans la construction des cliniques. Le deuxième concerne les modalités de contrôle des établissements de soin. Le troisième projet de texte régit la formation continue obligatoire des médecins et du personnel médical. H.E.
    • SG ouvre son agence historique
    Fin de rénovation pour l’agence historique Société Générale Maroc sis boulevard Mohammed V de Casablanca. Après quelques mois de travaux, SG Maroc va inaugurer le 29 avril 2015 sa plus emblématique et plus ancienne agence commerciale au Maroc. Une soirée inaugurale est au programme en présence notamment de Khalid Chami, président du directoire et Jean-Louis Mattei, président du conseil de surveillance de la banque. M.A.B.
    • El Omari refuse de parler du PAM
    Fouad El Omari, maire de Tanger, qui était hier l’invité du forum de la MAP, a démenti avoir reçu une correspondance du ministère de l’Intérieur, interdisant aux présidents de communes de signer les documents au cours des mois qui les séparent des élections communales. Curieusement, Fouad El Omari, député du PAM, a refusé de parler de son parti alors qu’on est en période de précampagne électorale. M.C.
    • Code pénal: Des ONG féminines rejettent le projet
    La Coalition Printemps de la dignité, qui regroupe plusieurs associations comme notamment l’ADFM et l’AMDF, rejette l’avant projet du code pénal du ministère de la Justice et des libertés. Elle exige l’ouverture d’un débat structuré et profond avec toutes les composantes des mouvements démocratiques pour une réforme du code pénal en conformité avec les engagements internationaux du Maroc en matière de droits humains. Surtout qu’elle critique «l’absence d’une vision cohérente et claire protégeant les femmes contre la violence et la discrimination basée sur le genre», ainsi que «la consécration de la structure du Code actuel qui accorde la priorité à la sécurité et à l’ordre au détriment des libertés individuelles». M.C.
    • Education financière: Des formations pour les écoles de tourisme
    La Fondation marocaine pour l’éducation financière a signé une convention de partenariat avec le ministère du Tourisme, en marge de son conseil d’administration, hier à Rabat. Il s’agit de la sixième du genre après l’Artisanat, la Formation professionnelle… L’objectif de cet accord est d’assurer l’éducation des lauréats des centres de formation touristique, en vue de leur apporter une meilleure connaissance des données financières, a noté Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al Maghrib. Selon lui, ces formations vont profiter notamment aux futurs dirigeants de PME. Des certificats viennent aussi d’être remis aux formateurs dans le domaine de l’artisanat, qui vont accompagner près de 2,3 millions d’artisans. M.A.M.
    • Le BCIJ s’attaque à la criminalité
    Nouveau coup de filet du Bureau central des investigations judiciaires. Cette fois, le BCIJ confirme que ses activités ne se limitent pas à l’anti-terrorisme. La bande criminelle arrêtée, composée de 8 personnes issues de différentes villes, est plutôt active dans le cambriolage et le vol à main armée. Parmi les saisies, deux fusils de chasse et plusieurs armes blanches. Les membres de cette bande s’activaient dans plusieurs villes, dont Agadir, où ils ont cambriolé une villa où ils ont dérobé 680.000 DH et une voiture. A El Jadida, ils attaquaient des fermes pour voler du bétail. M.A.M.
    • Un master cyber-sécurité à l’INPT
    A partir de septembre 2015, l’Institut national des postes et télécommunications (INPT) lance un master cyber-sécurité. Ce diplôme supérieur a été conçu en partenariat avec la Direction de sécurité des systèmes d’information rattachée au ministère de la Défense. Le but est de former des experts en sécurité informatique. L’INPT vise aussi à devenir un porte drapeau régional pour ce type de formation. F.F.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc