×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    4G: Huawei dans les starting-blocks

    Par L'Economiste | Edition N°:4510 Le 22/04/2015 | Partager
    Le chinois sera dans la course des terminaux avec Méditel
    Du co-branding au «Shop in shop»… les armes de la marque

    Le fabricant chinois Huawei est décidé à dépasser les clichés sur la non-qualité du made in China. Après le P7 lancé l’année dernière dans le monde et au Maroc, Huawei renforce sa présence sur le segment du moyen et haut de gamme. Il annonce l’arrivée sur le marché local du P8 dès l’été prochain.  La marque se prépare clairement à la perspective du lancement des premières offres 4G des trois opérateurs du secteur de la téléphonie mobile, et l’explosion de la Data qui devrait logiquement s’en suivre. Concentré pendant plusieurs années sur le B to B, Huawei pousse de plus en plus ses appareils sur le segment du B to C. Il vient de mettre en place une stratégie commerciale agressive qui ne se limite plus au co-branding avec Méditel, l’un de ses partenaires historiques sur le marché marocain des smartphones et des phablettes. Le fabricant chinois compte aujourd’hui plus de 50 Shoppings-center exclusivement dédiés à la marque, en plus d’une cinquantaine d’autres stands et espaces d’animation développés avec Méditel. «L’objectif à terme, est d’étendre cette présence commerciale pour atteindre directement l’utilisateur final», explique Ming Locke, directeur commercial pour le Maroc chez le fabricant. Pour y arriver, l’équipementier compte s’ouvrir à tous les canaux de distribution possibles. Il compte capitaliser sur l’approche classique en multipliant les partenariats avec les opérateurs, notamment pour adresser la cible Entreprise. Des négociations seraient en cours avec Maroc Telecom et Inwi.
    Le second acte majeur de cette offensive commerciale sera d’étoffer, d’ici fin 2015, la présence de ses produits dans les grandes et moyennes surfaces, généralistes comme spécialisées. La marque travaille déjà avec Aswak Assalam, Virgin Store, Cosmos, Biougnach, et peut-être bientôt avec Marjane. Cette politique commerciale de proximité est soutenue par une importante campagne de communication. Au Maroc, cela a rapidement donné des fruits. Le fabricant a écoulé sur le marché local entre 5.000 et 6.000 prototypes de l’un de ses derniers smartphones lancés fin 2014 sur le marché, l’Ascend Mate7, au terme de trois premiers mois de commercialisation. Ming Locke explique cette performance par la combinaison de deux facteurs: «La demande croissante du marché marocain en smartphones et notre stratégie commerciale agressive». Le Maroc reste toutefois un marché encore peu pénétré par la marque en dépit du potentiel de croissance, comparé à l’Egypte ou les pays du Golfe. La marque revendique une part de marché de 7 à 8% dans la région Mena. Ce chiffre est encore bien faible sur le marché marocain, du fait de l’installation encore récente du fabricant sur le segment des smartphones et phablettes.

    Le premium accessible

    Huawei compte appliquer la recette du haut de gamme accessible pour se positionner sur le marché local. L’idée est de mettre sur le marché, à un rythme d’un lancement par année, des smartphones aux technologies de classe élevée pour les proposer à des prix abordables, parfois de 5 à 6% moins chers que ceux de la concurrence. Le P8, qui sera commercialisé à partir de 5.000 DH pour sa version la plus standard, se veut en concurrence directe avec le Samsung Galaxy S6. Le produit est un concentré de technologies, notamment avec le «Signal+», une conception à double antenne compacte intégrée. Ce système améliore le taux de connexion d'appels, même lorsque l’utilisateur se déplace dans un train à une vitesse pouvant atteindre 300 km/h. Selon les constructeurs, en mode roaming, le P8 met trois fois moins de temps pour se connecter à un nouveau réseau. Cette performance s’adresse surtout au segment business.

    Safall FALL

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc