×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:4508 Le 20/04/2015 | Partager

■ Des SDF gagnent le gros lot à la loterie!
Incroyable. Un couple de SDF remporte le gros lot à la loterie et parvient à sortir de sa situation défavorable. Tout commence en fait en 2012, lorsque l’état de New York a été frappé par un terrible et puissant ouragan, l’ouragan Sandy, qui a laissé des centaines de personnes sur le carreau. Victimes tous les deux de cette catastrophe naturelle, Dennis Klaus et Maryann Daino se sont retrouvés sans logement et ont été obligés de migrer dans le Connecticut. C’est à cette époque qu’ils font  connaissance et ne se quittent plus, obligés alors de vivre dans un mobile home installé sur le parvis d’une église de New Milford. Rien ne les prédestinait à une situation favorable… Pourtant, en octobre 2014, ils décident de jouer au loto et parviennent à décrocher le jackpot, soit près de 255.000 dollars, ce qui correspond à 240.500 euros. Grâce à cet argent, l’heureux couple peut désormais prévoir de s’installer dans une véritable maison, même si au départ ceux-ci ont énormément hésité à franchir le cap. «Nous avions tout perdu et nous ne voulions pas tout reperdre à nouveau. Nous avons voulu être prudents, donc nous avons d’abord évoqué le sujet avec un comptable et un avocat», précise Dennis Klaus. «C’est une chance de pouvoir recommencer notre vie ensemble dans une ville qui nous a réunis», déclarent les heureux gagnants.
■ Une ville-fantôme géante!
Une ville six fois plus grande que New York sans âme qui vive, cela existe! Construite dans les années 90, la nouvelle capitale birmane «Naypyidaw» est monstrueusement grande, s’étendant sur plus de 4800 kilomètres carrés. Pourtant, elle est quasiment vidée de ses habitants, ne séduisant ni les investisseurs, ni les touristes. Construite au sein d’une zone ou l’on cultivait le riz et la canne à sucre, la métropole en question est devenue depuis 2005 le nouveau centre du pouvoir administratif et militaire du pays. Depuis cette date, cette ville immense dont la construction a coûté la bagatelle de 3,69 milliards d’euros, était prédestinée à prospérer et à se remplir de millions d’habitants. Mais la réalité est tout à fait différente. En effet, dix ans plus tard, Naypyidaw demeure étrangement vide et offre un paysage de désolation post-apocalyptique… La ville ne séduit toujours pas les investisseurs et les visiteurs qui ne se sentent pas à leur place dans cette ville fantôme qui compte pourtant d’immenses centres commerciaux, des hôtels dernier cri ainsi que d’impressionnantes autoroutes où peuvent rouler près de 20 rangées de voitures! «Rien ne bouge. Officiellement, la population de la ville est d’un million d’habitants, mais nombreux sont ceux qui doutent de ce chiffre. Un dimanche après-midi ensoleillé, les rues sont silencieuses, les restaurants et les hôtels sont vides», décrivent ainsi deux journalistes pour parler de cette ville pour le moins insolite.
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc