×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    De futurs ingénieurs au service des plus démunis

    Par L'Economiste | Edition N°:4508 Le 20/04/2015 | Partager
    Départ le 1er mai de la caravane humanitaire depuis l’Oriental
    Initiée par le club social de l’école Hassania des travaux publics
    Pour 2.000 consultations et interventions médicales

    La 6e édition avait vu la participation de 30 médecins, de différentes spécialités, qui ont assuré plus de 600 consultations dans un douar isolé de la région de Marrakech

    Rendre la pareille… Quand certains ont la chance, engagés dans leurs études, de rêver à un avenir radieux, d’autres se débattent avec leur quotidien. Se nourrir, se soigner, gagner jusque ce qu’il faut pour tenir la journée… restent les préoccupations des habitants des zones enclavées du Royaume. Alors pour beaucoup de jeunes marocains, agir est un besoin. Construire un Maroc meilleur, où les écarts de destins se rapprochent plutôt que de les voir s’éloigner. Les ingénieurs en formation à l’école Hassania des travaux publics de Casablanca ont ainsi constitué un club social, durant l’année académique 2005/2006, avec pour objectif de développer l’esprit d’initiative, de solidarité et de responsabilité. C’est dans ce cadre que la 7e édition de la caravane humanitaire Bassma, reprend la route du 1er au 4 mai 2015, pour venir en aide cette année aux habitants du douar Ghmat, à 65 km de la ville de Talsint, dans la région de l’Oriental. En partenariat avec l’association Dar Al Omouma, près de 2.000 consultations et interventions médicales sont d’ores et déjà prévues, y compris des opérations de circoncision.  
    Cette caravane se destine aux habitants des régions les plus reculées du Maroc. Comme l’année précédente, dans un douar isolé des environs de Marrakech, qui a vu la participation de 30 médecins de différentes spécialités, qui ont assuré plus de 600 consultations. Des interventions chirurgicales, des soins ainsi que des séances de sensibilisation offertes par les dentistes de l’Association marocaine des chirurgiens-dentistes au profit des enfants de la région. A cette occasion, médicaments et lunettes ont été distribués gratuitement à ces patients. En parallèle, le club s’est intéressé  à d’autres volets, comme l’aménagement de l’école de la commune, la création d’une bibliothèque et d’une salle multimédia, ainsi que la distribution de vêtements et de produits alimentaires et d’hygiène.
    Ces concrètes actions s’accompagnent toujours de la sensibilisation des habitants pour une meilleure qualité de vie. Cette année, de nouveaux thèmes sont au programme, comme l’hygiène, l’éducation, le rôle de la femme dans la société et les maladies gynécologiques. Pour ne pas s’arrêter en si bon chemin, ces étudiants réfléchissent également à la création d’activités génératrices de revenus pour développer l’esprit d’entrepreneuriat chez les habitants du douar et contribuer au développement socio-économique de leur région, et ainsi, à leur autonomie.
    Stéphanie JACOB
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc