×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Les banques attirent plus de clients

    Par L'Economiste | Edition N°:4506 Le 16/04/2015 | Partager
    700 millions de personnes ont ouvert un compte entre 2011 et 2014
    Le taux de bancarisation monte à 62%
    Le téléphone mobile, un puissant outil d’inclusion financière

    Le taux de bancarisation mondial a augmenté avec des disparités dans les régions. En Afrique subsaharienne, 12% des adultes possèdent un compte bancaire par téléphonie mobile contre seulement 2% à l’échelle mondiale

    Le nombre de personnes «non bancarisées» a reculé de 20% à 2 milliards d’adultes, indique la Banque mondiale dans le Global Findex 2014. Entre 2011 et 2014, 700 millions de personnes ont ouvert un compte auprès d’une banque, d’une institution financière ou d’un prestataire de services bancaires par téléphonie mobile.
    Le taux de bancarisation est passé de 51% à 62%. «Une tendance qui s’explique par la hausse de 13 points de pourcentage du taux de détention de comptes bancaires dans les pays en développement et par le rôle de la technologie», expliquent les économistes.  
    La Banque mondiale signale une disparité par régions et par sexe. Au Moyen-Orient, le taux de détention de comptes parmi les adultes est passé de 11% en 2011 à 14%. Les hommes sont deux fois plus susceptibles d’avoir un compte bancaire que les femmes. Et bien entendu, plus on est riche plus on a recours aux services financiers.
    Malgré l’amélioration de la bancarisation, plus de 85 millions d’adultes dans la région restent non bancarisés. La numérisation des salaires du secteur privé pourrait contribuer à réduire ce chiffre de 6 millions (soit 7%). Le rapport ne cite pas le Maroc, mais le taux de bancarisation se rapprocherait des 64% (cf. notre édition N° 4451 du 29/01/2015).
    En Afrique subsaharienne, 34% des adultes possèdent un compte contre 24% en 2011. Un phénomène nouveau: 12% des adultes de la région possèdent un compte bancaire par téléphonie mobile contre seulement 2% à l’échelle mondiale. Aussi, l’Europe et l’Asie centrale comptent sept des 10 pays en développement ayant le taux le plus élevé d’adultes ayant réglé une facture ou effectué un paiement par Internet. Cela dit l’utilisation du cash reste très ancrée dans les habitudes de paiement. 1,3 milliard d’adultes titulaires de comptes dans les pays en développement règlent leurs factures d’eau, d’électricité et de traitement des ordures en espèces, et plus d’un milliard d’entre eux règlent les frais de scolarité en espèces.
    Global Findex souligne le défi à relever pour atteindre les 105 millions d’adultes non bancarisés de la région, dont 30% déclarent ne pas avoir confiance dans les banques.
    A l’échelle mondiale, si toutes les administrations publiques effectuaient leurs virements et payaient leurs salaires sur des comptes (et non en espèces), le nombre d’adultes disposant d’un compte pourrait augmenter de 160 millions.
    Fatim-Zahra TOHRY
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc