×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Brèves internationales

    Brèves Internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:4500 Le 08/04/2015 | Partager

    • La finance islamique doit être régulée
    La finance islamique doit être plus régulée et mieux harmonisée pour poursuivre son développement, a estimé le FMI dans une récente publication. Ce type de finance interdit notamment la spéculation, le recours au taux d'intérêt, qui est assimilé à l'usure, les produits ayant une incertitude excessive ou les investissements considérés comme nuisibles à la société. Alors que la demande pour ces produits augmente rapidement, le poids de ce secteur a doublé en quatre ans, représentant désormais 2.000 milliards de dollars.  Quelque 40 millions des 1,6 milliard de musulmans dans le monde sont aujourd'hui clients de la finance islamique.
    • Le président tunisien en visite en France
    Trois semaines après l'attentat du musée du Bardo à Tunis, le président tunisien Béji Caïd Essebsi a entamé, hier mardi, une visite d'Etat de deux jours en France.  François Hollande a promis une coopération exemplaire en matière sécuritaire, économique et culturelle avec Tunis.
    • Le recul des matières premières se poursuit
    Le secteur des matières premières poursuit sa chute. Au  cours du 1er trimestre 2015, le S&P GSCI, un indice de référence pour les ressources naturelles, a encore reculé de plus de 5%. C'est le troisième trimestre de baisse d'affilée, rapporte les Echos France daté du 7 avril 2015.  Plusieurs facteurs expliquent cette situation, notamment les cours du pétrole, le dollar toujours plus fort et la perspective d’une remontée des taux américains. A cela s’ajoute «la fin du supercycle», liée au ralentissement économique chinois.
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc