×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Marrakech: Le Naoura surfe sur la culture

    Par L'Economiste | Edition N°:4471 Le 26/02/2015 | Partager
    Un concours dédié à l’art urbain
    Une chance donnée aux jeunes artistes
    Et une exposition au cœur du palace

    Respect de l’environnement, bonne table, nom prestigieux… le Naoura Barrière de Marrakech est un peu tout cela. Il est question de culture aujourd’hui, et plus particulièrement d’art urbain. En partenariat avec la galerie Design & Co, l’établissement hôtelier prête ses murs aux artistes professionnels marocains et résidents dans un grand concours d’ouverture de la saison culturelle. L’appel est lancé et les sélections sont ouvertes sur dossier à tous ceux qui souhaitent profiter d’une exposition permanente au cœur de ce lieu mythique de la ville.
    Les 7 lauréats, sélectionnés suivant l’originalité et la technique de leurs croquis et suivant leur motivation, auront jusqu’au 20 avril prochain pour réaliser une œuvre unique, sur le thème “histoires et légendes de Marrakech”, avec l’obligation d’y faire apparaître un des emblèmes de la ville, une cigogne, abstraite ou réaliste. Le grand gagnant, retenu par un jury composé de grands collectionneurs et d’autorités du monde de l’art, verra ainsi trôner sa fresque dans les couloirs d’hiver allant de l’hôtel au spa. Il bénéficiera également du financement de son book professionnel listant toutes ses œuvres. Une aubaine. Bien sûr, la galerie, située dans la zone industrielle de Sidi Ghanem, va suivre et soutenir la suite de son parcours. Bruno Faure, à la tête de Design&Co depuis 3 ans, est un habitué de ce type de partenariat, qui est une première avec le Naoura. Pour lui, “l’organisation de ces évènements sert à désacraliser le monde de l’art et à l’ouvrir aux plus néophytes d’entre nous”. Une manière d’offrir aux talents du Maroc une couverture médiatique unique, à la fois nationale et internationale. Le concours sera clôturé fin avril par la remise des prix et le vernissage.

    Entre temps au Naoura…

    L’établissement participe le 19 mars prochain à l’événement Goût de France / Good France, qui rassemble, à la veille du printemps, plus de 1000 chefs sur 5 continents. Une célébration de la gastronomie française pour un dîner hommage à sa capacité d’innovation et aux valeurs qu’elle véhicule : partage, plaisir et respect du “bien-manger”.

    De notre correspondante,
    Stéphanie JACOB

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc