×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Novartis cède son pôle vaccin contre la grippe

Par L'Economiste | Edition N°:4388 Le 28/10/2014 | Partager
L’australien CSL reprendra cette activité pour 275 millions de dollars
L’opération confirme le recentrage stratégique du groupe

A l’heure où la campagne  de vaccination contre la grippe entre en sa phase de croisière, le géant pharmaceutique suisse Novartis a annoncé qu’il allait céder son activité de vaccin contre la grippe à l’australien CSL. La transaction s’effectue sur la base de 275 millions de dollars, traduisant le recentrage stratégique de Novartis. Le géant suisse entend se concentrer désormais sur l’activité pharmaceutique, l’ophtalmologie (Alcon) et les médicaments génériques (Sandoz). Il reste à obtenir le visa des autorités de la concurrence. L’opération devrait être finalisée au cours de la deuxième moitié de l’année prochaine.
Le pôle vaccin contre la grippe est structurellement, Novartis a décidé de s’en séparer. Il a dégagé l’an dernier un chiffre d’affaires de 1,4 milliard de dollars pour la branche des vaccins.
Novartis a vu en l’australien un acquéreur idéal a côté de grands laboratoires comme GSK qui était également en course. Déjà présent en Suisse,  « les emplois » l’ argument a du peser lourd dans le choix de Novartis. Le groupe australien est l’un des principaux producteurs mondiaux de plasmas sanguins, avec l’américain Baxter International. Il est présent dans plus de 27 pays et emploie plus de 13.000 collaborateurs. Il est actif en Suisse via sa filiale CSL Behring, avec notamment 1250 emplois à Berne qui travaillent dans le domaine des produits d’immunoglobulines. Cette acquisition  permettra à CSL de se hisser au  deuxième rang  mondial du secteur, dans un marché estimé à quelques 4 milliards de dollars.
Novartis est présent au Maroc via un partenariat  est  un leader mondial dans l’offre de médicaments. Novartis est un des laboratoires qui investit le plus dans la recherche et le développement, avec plus de 22% du chiffre d’affaires net mondial de la division Pharma consacré à ce domaine. 
En avril, Novartis avait déjà vendu sa division des vaccins pour 7,1 milliards de dollars lors d’un échange d’actifs avec le britannique GlaxoSmithKline (GSK). Cette cession ne comprenait pas les vaccins antigrippaux. Novartis avait alors repris les produits oncologiques de GSK. Le groupe suisse a par ailleurs  déjà écoulé près d’un milliard de doses de ses vaccins contre la grippe sur les 30 dernières années.

La politique de recentrage
de Novartis

Novartis qui possède une filiale au Maroc a prévu dans sa politique de recentrage  de signer des accords  avec de grands labos. Quatre opérations ont été annoncées par Novartis trois avec GSK et une avec Eli Lilly. Dans le détail, Novartis va acheter l’activité oncologie (médicaments anti-cancer) de GSK pour un montant de 14,5 milliards de dollars auquel pourra s’ajouter 1,5 milliard en fonction des performances. De plus, il va créer avec lui une coentreprise dans les produits vendus sans ordonnance. La restructuration du portefeuille de Novartis prévoit également la vente des activités santé animale du laboratoire suisse à l’américain Lilly. Le montant est de 5,4 milliards de dollars (Cf l’Economiste du 23 avril 2014).

Sarrae BOUAYAD

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc