×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Nouvelle ORA pour Risma

Par L'Economiste | Edition N°:4331 Le 04/08/2014 | Partager
Sa troisième en 10 ans
L’opération porte sur 637 millions de DH

L’ORA contribuera à l’amélioration des résultat net part de groupe de Risma. Les fonds collectés permettront au groupe de financer une partie des besoins inhérents à son plan d’investissement sur la période 2014-2017

Risma remet le couvert  pour une nouvelle émission obligataire remboursable en actions (ORA), sa troisième en 10 ans. Le bras financier d’Accor Maroc vient justement d’obtenir l’aval du gendarme de la Bourse pour réaliser cette opération. L’émission s’effectuera à travers l’émission de 6,3 millions d’ORA au prix nominal de 100 DH, soit un montant maximal avoisinant les 637 millions de DH. La souscription, qui est réservée essentiellement aux actionnaires actuels ainsi qu’aux détenteurs de droits préférentiels de souscription (DPS), a été fixée du 13 août au 12 septembre. Les porteurs de droits bénéficieront de 4 ORA pour 5 DPS. Comme pour les opérations de ce type, cette émission est composée en deux tranches, l’une cotée en Bourse et l’autre négociable de gré à gré. Les obligations issues de cette émission, dont la maturité court sur 18 mois, seront assimilées à un taux fixe unique de 5,87% pour une prime de risque estimée à 260 points de base. «Les ORA seront intégralement remboursées en actions nouvelles à la date échéance», peut-on lire dans la note d’information. Les souscripteurs qui décideront de se faire rembourser avant cette échéance pourront l’être durant les périodes de remboursement anticipé.
La filiale d’Accor vise à travers cette émission à consolider son fonds de roulement, mais aussi à réduire ses charges financières en vue d’améliorer sa capacité bénéficiaire. Les fonds levés permettront ainsi au groupe de financer une partie des besoins relatifs à son plan d’investissement sur la période 2014-2017. Risma adopte, en effet, une stratégie de développement s’articulant autour de trois principaux projets: de nouvelles unités sur l’hôtellerie économique, voire le segment milieu de gamme, et la création à horizon 2017 de plusieurs sites hôteliers (l’Ibis Casanearshore, l’Ibis Budget Fès, l’Ibis Budget Rabat ainsi que le Novotel Rabat). Le groupe entend également remettre en valeur certains actifs jugés non stratégiques, mais qui «recèlent d’importants gisements de revenus», en particulier ceux situés dans la zone Casablanca Finance City (CFC).  La société envisage aussi de développer un complexe immobilier situé à proximité du Sofitel Rabat Jardin des Roses. Ce projet nécessitera à lui seul un investissement global de 149 millions de DH. Le groupe table en contrepartie sur un chiffre d’affaires estimé à 284 millions de DH.
Concernant le segment luxe, Risma se lance dans la rénovation de son unité phare, le Sofitel Marrakech. L’établissement est considéré comme l’un des plus profitables du groupe puisqu’il génère plus de 20% du résultat d’exploitation. Cette remise à niveau, qui durera jusqu’en 2017, ne nécessitera, selon Risma, aucune fermeture de site.o
A. Lo

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc