×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Brèves internationales

    Brèves Internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:4220 Le 25/02/2014 | Partager

    • Nokia s’essaye à Android
    Le fabricant finlandais de mobiles Nokia, en passe d’être racheté en partie par Microsoft, a dévoilé lundi au Congrès mondial de la téléphonie mobile de Barcelone une nouvelle gamme de téléphones fonctionnant avec Android, le système d’exploitation de Google, concurrent de Windows Phone. La gamme Nokia X, qui compte trois téléphones (X, X+ et XL), «utilise la plateforme open source d’Android mais y rajoutant une couche Lumia (du nom de l’interface développée par Nokia) et propose les services Microsoft», explique Thierry Amarger, directeur général de Nokia France. Pour Nokia, il s’agit de cibler les clients voulant acheter un smartphone à moins de 150 euros, «le marché de l’entrée de gamme des smartphones est en pleine accélération», souligne Amarger. Jusqu’à présent, les smartphones Nokia fonctionnaient exclusivement sous Windows Phone, la plateforme de Microsoft, qui doit racheter au premier trimestre, pour 5,44 milliards d’euros, la branche «appareils et services», qui comprend principalement les téléphones portables. 
     • Vivendi dément toute vente de SFR 
    Vivendi a confirmé lundi avoir été approché par le holding Altice, maison mère du câblo-opérateur Numéricable, en vue d’un rapprochement de ce dernier avec l’opérateur télécoms SFR, mais a précisé n’avoir reçu aucune offre formelle à ce stade. «A cette date, aucune offre formelle n’a été reçue par Vivendi», dont le conseil de surveillance «se prononcera en temps utile, le cas échéant», a déclaré le groupe dans un communiqué. Cette déclaration vient en réponse au quotidien économique français Les Echos sur un accord de principe pour céder sa filiale SFR à Numéricable. Selon le journal français, un conseil de surveillance de Vivendi, tenu le vendredi 21 février, aurait donné son feu vert au PDG de SFR Jean Yves Charlier pour négocier dans le but de parvenir à un accord ferme dans quelques semaines. L’opération valoriserait SFR à plus de 15 milliards d’euros avec des synergies attendues à 6 milliards d’euros, selon le journal. En cas d’accord entre les deux parties, Altice détiendrait plus de 50% du nouvel ensemble SFR-Numéricable et Vivendi 32%.o

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc