×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Brèves internationales

    Brèves Internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:4214 Le 17/02/2014 | Partager

    • France: La refonte de la fiscalité locale inquiète les élus
    Le gouvernement français souhaite modifier la fiscalité locale. L’enjeu financier de cette opération est considérable: les collectivités lèvent chaque année 120 milliards d’euros d’impôts et taxes sur les ménages et les entreprises. Des prélèvements qui visent à financer 230 milliards de dépenses et qui complètent les dotations, en baisse, qu’elles reçoivent de l’Etat. «Quand on parle de clarification de la fiscalité locale, on a le sentiment que le gouvernement veut la rétrécir», s’inquiète André Laignel, maire socialiste et président du Comité des finances locales (chargé  de défendre les intérêts des mairies, départements et des régions).
    «Nous sommes déjà à la limite de notre capacité à financer les services locaux dont nous avons la charge». Ce dossier de refonte de la fiscalité locale est au programme des Assises de la fiscalité des entreprises, dont la première réunion s’est tenue le 11 février.
      • Zone euro: L’excédent commercial double en 2013
    En 2013, la zone euro a enregistré un excédent du commerce international de biens de 153,8 milliards d’euros (contre +79,7 milliards en 2012), selon les premières estimations d’Eurostat. Pour sa part, l’UE des 28 a enregistré un solde positif de 49,9 milliards d’euros en 2013 (contre un déficit de 115 milliards un an plus tôt).
    L’excédent commercial de l’UE s’est nettement accru avec la Suisse et plus modérément avec les Etats-Unis, la Turquie et le Brésil. En revanche, le déficit commercial s’est réduit avec la Chine, la Russie, la Norvège et le Japon. S’agissant du commerce global des Etats membres, l’Allemagne a affiché le plus fort excédent. Le Royaume-Uni a accusé le plus large déficit, suivi de la France, de la Grèce et de l’Espagne.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc