×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

C’est parti pour la «dictée du Maroc»!

Par L'Economiste | Edition N°:4213 Le 14/02/2014 | Partager
La demi-finale prévue ce 15 février dans simultanément 15 villes
Près de 3.000 élèves participent à la 10e édition

DERNIERE ligne droite pour les préparatifs de la demi-finale de la «dictée du Maroc». L’évènement, prévu ce 15 février, est  initié par l’Union des conseils des parents d’élèves (UCPE) en partenariat avec l’ambassade de France et le ministère de l’Education nationale.
Pour Ikbal Lebbar, vice-présidente du comité de pilotage de l’UCPE, «ce concours national d’orthographie dans la langue de Molière est un événement ludique et culturel qui plaît de plus en plus et est fortement médiatisé».
En effet, cette 10e édition de la «dictée du Maroc» réunira près de 3.000 élèves, dont 300 issus de la région de Fès. Elle s’intègre parfaitement à la semaine internationale de la francophonie et pousse les participants à améliorer leur niveau de connaissance.  Ainsi, ce concours s’adresse aux élèves des établissements français et ceux de l’enseignement public et privé  marocain. «Tous les adultes professionnels ou amateurs sont invités à prendre part à cette manifestation», indique Lebbar. Et d’ajouter, «cette année, pour la première fois, nous nous sommes ouverts sur notre environnement international et avons sollicité la participation de candidats francophones de Belgique et du Portugal».
Les textes de cette manifestation sont rédigés par Jean Pierre Colignon, conseiller linguistique et collaborateur du célèbre Bernard Pivot. Ils sont écrits de manière à réussir des connexions générationnelle et interculturelle. Pour le premier volet, les 3.000 demi-finalistes, composés de minimes, cadets, juniors et séniors amateurs et professionnels, participent aux régionales de la dictée. Les frais de participation sont fixés à 60 DH pour chaque inscrit. Pour la dimension internationale, les candidats marocains seront évalués aux côtés de participants portugais et belges.
Côté organisationnel, l’évènement se déroulera simultanément à Fès et aux autres villes dont Tanger, Kénitra, Rabat, Casablanca et Marrakech.
Un budget de 300.000 DH a été arrêté pour cette édition et tient compte des frais inhérents à l’organisation, la logistique en termes de communication, de restauration, d’hébergement et de transport et autres frais. Toutefois, toute l’organisation repose sur les 3.600 adhérents de l’UCPE en concertation avec les partenaires des inspections académiques régionales sous tutelle du ministère de l’Education nationale. 
Les résultats de la demi-finale seront affichés le 20 février. La finale nationale se déroulera le 29 mars à Casablanca, au lycée Lyautey. «Voyages, encyclopédies et autres prix seront octroyés aux lauréats de ce concours», souligne Ikbal Lebbar.

Activité pédagogique

Pour ses initiateurs, la «dictée du Maroc» est une activité pédagogique qui a gagné en notoriété et en popularité au fil des ans. Elle a eu plusieurs répercussions positives sur les jeunes participants à travers le monde, leur permettant d’améliorer leur français, tout en les initiant à certains actes d’écocivisme, en favorisant le «vivre ensemble» et en les encourageant à s’ouvrir à la diversité des sociétés. Pour la responsable de son organisation à Fès, «ce concours contribue au rayonnement de la langue française au sein du Royaume et au développement des outils permettant de donner une meilleure éducation aux enfants».

Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc