×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Coupe du monde des clubs
Le club casablancais unit les Marocains

Par L'Economiste | Edition N°:4176 Le 20/12/2013 | Partager
Grande liesse dans les rues
Les supporters du Raja font le show à Marrakech
Quelques échauffourées tout de même à déplorer

Les Marocains sont tous sortis faire la fête pour célébrer la victoire du Raja de Casablanca qui  se qualifie pour la finale de la coupe mondiale des clubs. L’équipe casablancaise, qui a remporté la demi-finale contre le brésilien Atletico Mineiro,  va affronter le Bayern Munich le 21 décembre

LIESSE générale ce mercredi 18 décembre. Alors que l’arbitre sifflait à peine la fin du match historique entre le Raja et  le brésilien Atletico Mineiro,  les rues de Marrakech étaient envahies par les supporters.
Après la qualification de l’équipe casablancaise à la finale prévue le 21 décembre et où elle va affronter le Bayern Munich, Marrakech à l’instar de l’ensemble des villes du Royaume, était en liesse. Elle a tenu à manifester  sa joie pour cette victoire marocaine menée par  Moutouali , Madibé et Benzarti.  La fête a duré très tard dans les rues avec des klaxons de voitures et de motos qui ont retenti plusieurs heures après la fin du Match en signe de joie. Des groupes de jeunes ou de femmes chantaient et scandaient les slogans du raja. «Vive le Raja, vive le Maroc», répétaient-ils. Et même ceux qui ne sont pas «très foot» ont tenu à sortir dans les rues pour fêter la victoire de l’équipe casablancaise. Le Onze casablancais qui a joué un grand match  (3-1) face à son homologue brésilien au grand stade de Marrakech a tenu à remercier la grande star brésilienne Ranaldinho à qui on a demandé son maillot. Ce mercredi 18 décembre fut aussi celui des agents des corps armés du pays: gendarmes, policiers, militaires, gardes civiles.
Malgré quelques couacs et petites disputes sur l’avenue Allal El Fassi notamment, il y a eu effectivement un sans-faute. A noter qu’un important dispositif logistique et de suivi a été mis en place par les autorités locales. Cet accompagnement est également sécuritaire et comprend plusieurs volets: les itinéraires, les places publiques, la sécurité des commerces, la couverture des stades et l’accompagnement des délégations, indique-t-on auprès de la Sûreté à Marrakech, qui a prévu un dispositif de 3.500 agents. Chacun d’eux, dans une parfaite synchronisation, a joué sa partition.
Enfin, les supporters rajaouis ont été d’un grand renfort pour animer la ville mais aussi pour donner un sérieux coup de pouce au Raja de Casablanca. Mercredi matin, ils ont fait le show au Guéliz, défilant en voiture et accueillis en fanfare par les Marrakchis. Ils étaient des milliers à avoir fait le déplacement. Ceux qui ne sont pas arrivés à acheter le fameux sésame, un ticket pour le match décisif, ont tout de même tenu à regarder le match dans des cafés et être ainsi plus proches de leur équipe. Des retombées sonnantes et trébuchantes pour les petits commerces et restaurants qui ont profité de cette manne touristique avant la période des fêtes de fin d’année. Le Raja est donc qualifié pour la finale et promet un 21 décembre encore plus festif.


B. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc