×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Coupe du monde des clubs: Coup d’envoi aujourd’hui

Par L'Economiste | Edition N°:4169 Le 11/12/2013 | Partager
Grand rush pour le match d’ouverture opposant le Raja à Auckland City
60 millions de DH investis pour la mise à niveau des infrastructures

La Coupe du monde a été présentée aux médias lors de la conférence de presse de la Fifa et du comité de l’organisation en présence de Abdelilah El Akram et Karim Alem, directeur de l’évènement (à droite) du comité d’organisation local auprès de Mohamed Raouraoua, président de la commission d’organisation, et Jérõme Valcke, SG de la Fifa

C’est aujourd’hui que démarre la Coupe du monde des clubs organisée pour la première fois au Maroc. Agadir va accueillir ce soir le premier match opposant le Raja à Auckland city dans un stade «rempli». En effet, d’après le comité local d’organisation qui a tenu un point de presse hier à Marrakech, les tickets pour ce match ont été rapidement écoulés avec 30.000 billets vendus. Les supporters rajaouis se déplacent en masse et sont estimés à 15.000, indique Karim Alem, directeur de l’événement et membre du comité local d’organisation qui annonce que 75% des billets de cette coupe sont vendus. Outre le match d’ouverture, deux autres rencontres cartonnent. La finale et la demi-finale qui opposera le gagnant des quarts de finale au Bayern de Munich. Pour le reste des rencontres, les ventes continuent. «Il y aura certainement un rush à la dernière minute. Les habitudes du public marocain ne changent pas même si nous avons ouvert les ventes depuis le 20 novembre dernier», souligne Alem. En effet dans une première phase, les ventes ont démarré en ligne et ce n’est qu’à partir d’octobre que la deuxième phase de vente a été mise en place avec une billetterie dans les principaux malls du Maroc. Côté public, outre les nationaux, les Brésiliens sont en force avec 10.000 supporters d’après les organisateurs alors que les Allemands sont estimés à 7.000. Les Egyptiens sont aussi de la partie pour soutenir leur club, Al Ahly, et devraient être plus de 2.000 supporters à faire le voyage. Cet optimisme n’est pas partagé par l’ensemble des professionnels. Les hôteliers d’Agadir et de Marrakech restent sceptiques quant aux réservations qui ne suivent pas. Ce n’est pas l’euphorie non plus du côté des voyagistes qui estiment que Marrakech ne profite pas pleinement de cet événement. Au-delà des répercussions économiques, c’est surtout un patrimoine que le Maroc va garder après l’organisation de cette coupe, insiste Mohamed Raouraoua, président de la commission d’organisation de la Coupe du monde des clubs. Si Marrakech et Agadir disposaient de terrains de nouvelle génération et d’infrastructures hôtelières capables d’accueillir la manifestation, il fallait aussi investir dans des terrains d’entraînement. Au total, le Maroc a investi une enveloppe de 60 millions de DH pour mettre à jour ces infrastructures. «Le Royaume a réussi à tout mettre en place et aux normes de la Fédération internationale de football. Et grâce à cette coupe nous serons rodés à des événements de cette ampleur et espérer plus», ambitionne Alem.


Badra berrissoule

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc