×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Casablanca/Grand théâtre
Démarrage des travaux en janvier

Par L'Economiste | Edition N°:4169 Le 11/12/2013 | Partager
TGCC vient de décrocher les gros oeuvres
Un marché de 300 millions de DH
Une série d’appels d’offres d’ici la fin du mois

Maquette de ce que sera le grand théâtre, dont le coût s’élève à 1,4 milliard de DH. Les travaux démarreront comme prévu en janvier 2014

Une semaine décisive pour le projet du grand théâtre de Casablanca. Le compte à rebours pour le lancement des travaux en janvier prochain est déjà enclenché. En effet, le marché des gros œuvres vient d’être attribué hier à l’entreprise marocaine TGCC. Il s’agit d’un contrat d’une valeur de 300 millions de DH, sur un budget global de 1,4 milliard de DH. D’autres marchés seront attribués dans les semaines à venir. Il s’agit notamment de celui de l’électricité, de la scénographie et de l’acoustique (tous deux en cours d’analyse). Quant aux offres pour le marché relatif à la climatisation et plomberie, elles seront connues jeudi prochain. Pour les marchés de la façade, la façade spéciale et les lots techniques et architecturaux, ils seront également octroyés d’ici la fin de l’année. «Aujourd’hui, plus de 70% du budget global du théâtre est attribué et le démarrage des gros œuvres aura lieu en janvier prochain comme prévu initialement», selon des cadres de Casa-Aménagement, maître d’ouvrage délégué du projet. En principe d’ici fin mars, tous les marchés seront attribués, assure-t-on auprès de la même entreprise.
Le projet du plus grand théâtre d’Afrique et du monde arabe semble donc sur les rails. Les travaux de préparation sont achevés pour ce chantier qui doit être livré fin 2016.  En effet, l’étape de démolition de la villa qui abritera le projet est déjà finalisée. La résidence d’un hectare et demi, sise boulevard Abderrahmane Sahraoui, appartient aux domaines de l’Etat. Le terrain a été libéré après le relogement des neuf familles qui squattaient la villa. Quant aux palmiers et arbres du jardin, ils ont été soit  transplantés dans d’autres avenues à Casablanca, soit détruits pour cause de maladie. De même, les réseaux de Lydec, Méditel et Maroc Telecom ont été déviés.
Il ne reste plus donc qu’à démarrer les travaux sur ce projet d’envergure qui s’étend sur une superficie de 37.000 m2 Shob (surface hors œuvre brute) et 18.400 m2 Shon (surface hors œuvre nette). Il comprendra, outre une salle de spectacle de 1.800 places, un théâtre de 600 places, des salles de réunions et des commerces (boutiques, 2 cafés et un restaurant), ainsi que des villages d’artistes. Le projet comprend également l’aménagement de la place Mohammed V et d’un parking souterrain sous la place Rachidi. A signaler que parmi les projets en cours de l’entreprise TGCC, qui vient de remporter le marché des gros œuvres, figure l’aménagement de la gare de Casa-Port. Elle a à son actif d’autres réalisations comme le stade de Tanger, celui de Fès ainsi que la Bibliothèque nationale.


Aziza EL AFFAS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc