×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Les Cahiers de l'Émergence

    Ces modèles best-sellers

    Par L'Economiste | Edition N°:4166 Le 06/12/2013 | Partager
    Top ten des marques les plus prisées des Marocains
    Renault-Dacia truste encore la 1re marche du podium

    La tendance ne devrait pas changer pour les quelques jours qui nous séparent de la fin de l’année. Le groupe Renault Maroc, qui a écoulé plus de 47.700 voitures particulières et utilitaires (VP/VUL) l’année dernière, soit 36,6% du marché toutes marques confondues, sauf imprévu de dernière minute, devrait truster la première marche du podium avec sa désormais Dacia Duster. Le constructeur français devrait être suivi par Ford grâce au succès de ses best-sellers Focus et Fiesta et la marque au lion Peugeot portée par la nouvelle 208.  Tout porte à croire que le succès des marques citées plus haut ne faiblisse pas de sitôt. Sur le segment VP (voitures particulières), à fin novembre, dans l’ordre décroissant, c’est Dacia qui mène le bal avec 26.917 véhicules vendus. Vient juste après Renault avec 13.827 unités vendues. Ford et Peugeot se tiennent en respect avec respectivement 8.349 et 8.118 véhicules. Hyundai arrive en 5e position avec 7.896 unités commercialisées, suivi de Fiat (5.484) et Volkswagen (4.874). Citroën (4.822), Nissan (3.043) et Toyota (1.706) ferment la marche.

    C’est la gamme Duster qui affole le marché de l’automobile. Conçu à la base pour le marché européen, cette gamme a été étendue à toutes les régions du monde. Dacia Duster semble abonné au succès. En trois ans d’existence, il a rencontré un franc succès offrant aux amateurs du SUV les plus modestes de pouvoir s’offrir un véhicule tout-terrain, spacieux et modulable. Un véhicule qui, de surcroît, a un look bien moins «low-cost» que les premiers modèles de la marque. Son style de plus en plus cossu, après une série de restylage en fait aujourd’hui une valeur sûre de la marque. Au Maroc, la gamme a fait le bonheur de 26.917 acquéreurs à fin novembre.
    Comme le Duster, Renault Captur, a été conçu pour le marché européen. Plus moderne, mais semblant nourrir également de grandes ambitions, le petit Captur de Renault tente lui aussi sa chance sur d’autres continents lointains. A peine sur le marché, Captur a étendu son charme au-delà des frontières européennes. Comme Dacia, Renault Captur semble abonné au succès pour longtemps. Mais le succès de Renault sur le marché marocain est pour le moment porté par la gamme Clio, notamment la Clio IV qui n’en finit pas d’enrôler de nouveaux adeptes notamment chez la clientèle surtout jeune et urbaine. En France, elle reste la voiture la plus vendue à ce jour.  
    C’est la marque la plus vendue dans le monde cette année, encore (1,02 million d’exemplaires) devançant la Corolla de Toyota. Ford a profité de son succès sur le marché chinois ainsi que de la bonne santé du marché américain. Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, Ford voit aussi sa Fiesta se placer en tête des ventes mondiales de la catégorie citadines (723.130 exemplaires). La stratégie «One Ford» permettant de diffuser le même modèle sur l’ensemble des marchés internationaux, n’est bien évidemment pas étrangère aux performances commerciales réalisées par le constructeur américain.
    Au Maroc, Ford ferme le podium à fin novembre avec 8.349 voitures particulières  vendues.
     La marque au lion renoue avec la tendance haussière. En France, elle enregistre en novembre, à peine un deuxième mois consécutif de hausse de ses ventes que l’on parle déjà de signes de renouveau durable. Sur le marché marocain, la marque a toujours joué les premiers rôles. A fin novembre, elle occupe la 4e place avec 8.118 voitures particulières vendues, dans un marché automobile en léger recul des immatriculations par rapport à l’année dernière. C’est sa gamme 207, successeur du best-seller 206+ (en fin de cycle de vie) qui booste les ventes.
    Hyundai Motor, pôle automobile du conglomérat coréen Hyundai, est l'unique constructeur indépendant en Corée du Sud, et leader sur son marché domestique. Il est depuis 2010 le 5e constructeur mondial. Sa force de frappe: sa large offre dont un produit d’appel très prisé par les primo-acquéreurs (i10) avec ses airs de petit monospace, l’une des citadines de «poche» les plus prisées au Maroc. Ses nouvelles gammes IX commencent à bien se vendre. Sa gamme badgée IX 35, un SUV compact, incarne fièrement le «fluidic sculpture design language». En tout cas, il marque un changement radical en termes de style mais aussi de qualité de fabrication par rapport au Tucson qu’il a remplacé.
    Contre toute attente, ce n’est pas la toute petite et mini Fiat 500 qui affole le marché national de l’automobile, encore moins la Punto mais c’est bien la Fiat Doblo. Son succès résiderait dans la modularité. Un véhicule utilitaire léger qui se décline dans des versions particulières à cinq et même sept places. Il correspond à la catégorie dite des "ludospaces". Le constructeur tente avec Doblo d’insuffler une dose de «glamour» dans sa gamme de "ludospaces". Et ça marche au Maroc et ailleurs. Fiat a décidé de venir titiller la concurrence sur le marché de ce segment, en transformant l’utilitaire original (VUL) en familiale accueillante et pratique.    
    Ça impose. A la louche, on donnerait à la marque allemande le haut du podium des voitures les plus prisées des Marocains. Volkswagen (WW) arrive à la 6e place avec 4.874 exemplaires vendus à fin novembre. Ses gammes Passat, Touareg, Tiguan imposent leur présence sur nos routes. Mais des valeurs sûres comme l’indétrônable Golf GTI, «bien sous tous rapports» et dans une moindre mesure la Polo, font les bonnes affaires du concessionnaire. En France, selon une étude rendue publique par le Cabinet Boston Consulting Group, Volkswagen et Toyota sont les plus recommandées parmi les marques automobiles. Ces deux marques arrivent en tête des recommandations devant l’iPhone.
    Citroen - De toutes les françaises du Maroc, elle est la moins cotée. Elle a écoulé 4.822 exemplaires à fin novembre. La marque aux chevrons arrive à la 8e place dans le top 10 des marques qui séduisent les Marocains. Après la série C dont 3 et 4 qui ont boosté les ventes de la gamme ces dernières années, voici venu le tour de la C Elysée et la gamme DS 3, 4, 5 que l’on parle déjà d’apothéose d’un design «tortueux», mais dynamique et premium. Et de plus en plus, elle enfile un look sportif. Avec sa gamme DS, Citroën dispose de modèles modernes, misant sur un côté branché et jeune. Des voitures destinées à attirer une nouvelle clientèle.
    La gamme nippone fait son bonhomme de chemin. Elle semble prendre dans la catégorie des 4x4 avec le développement ces dernières années de ce segment au Maroc. Le changement de la marque viendra de la Quashqai. Esthétiquement, les évolutions sont aussi bien présentes et rendent cette gamme bien plus agressive. La face avant a ainsi été profondément remaniée et n'est pas sans rappeler celle du nouveau X-Trail. Mais la révolution est portée par la Juke au design futuriste. Un vrai baroudeur des villes qui inaugurait la vraie mode des petits crossovers urbains. Malgré un look très affirmé aux proportions peu conventionnelles, qui ne laisse pas indifférent depuis le début de son lancement il y a près de trois ans, les ventes progressent. Nissan se place au 9e rang dans le top 10 des marques les plus prisées au Maroc.
    Incontestablement c’est une des marques automobiles mondiales les plus recommandées. Sa large gamme permet de ratisser plus large dans un marché dit de primo-acquisition. Ses petits modèles (I Go…) ont séduit par leur format compact et leur ergonomie. Ses gros bolides et ses berlines aussi. Parmi les citadines les plus en vue, Toyota place sa Corolla en bonne place. A ce jour, la gamme a écoulé  40 millions d’exemplaires dans le monde.  Les salariés de Toyota ont bien raison d'afficher un sourire arrogant. Au Maroc la marque arrive à la dixième place dans le top 10. Ailleurs, au Japon, elle a une longueur d’avance sur la concurrence. Le groupe a créé la ville environnementale idéale pensée pour rejeter le moins de CO2 possible près de Nagoya.

    B. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc