×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:4160 Le 28/11/2013 | Partager

■ Une caméra capable de voir à travers les vêtements
Une caméra capable de voir à travers les vêtements ne peut exister que dans un James Bond? Pas si sûr! Le groupe MC2 Technologies vient de développer une caméra dotée d’une technologie révolutionnaire permettant de voir à travers des obstacles tels que des murs ou encore des vêtements! La Millicam 90, c’est son nom, pèse environ 20 kilos et a été conçue pour être transportée par une seule personne à la fois. L’engin, qui s’annonce d’ores et déjà comme une petite révolution dans le monde de la vidéosurveillance, fonctionne sur une distance approximativement comprise entre 0,5 et 20 mètres. La caméra n’est pas destinée aux voyeurs mais plutôt aux aéroports et aux militaires. Elle permettra  de visualiser des objets cachés sous des vêtements et s’avèrera également utile en cas de prise d’otages pour localiser les preneurs d’otage à l’intérieur d’un bâtiment. Un système par ailleurs totalement inoffensif pour le corps humain.
En effet, au lieu d’émettre des ondes nocives tels que des rayons X, l’appareil mesure les ondes hyperfréquences émises par le corps, ce qui est sans danger pour l’homme. L’engin ne risque cependant pas d’inquiéter les pudiques. En effet, il floute le corps, ne laissant apparaître que les objets mis en évidence. 

■ Elle se marie avec une grande roue!
Linda Ducharme a toujours eu une passion pour les objets inanimés. Atteinte depuis toujours d’une pathologie plus communément appelée ‘objectum sexuality’, cette citoyenne de Floride vient d’épouser… une grande roue de parc d’attractions.
Une love story qui a commencé il y a près de 25 ans avant de pouvoir être concrétisée. C’est en 1982 que la femme tomba amoureuse de l’objet. «En montant dans la roue, j’ai eu un sentiment étrange. Je ne peux l’expliquer. Mon cœur a commencé à battre la chamade, je me suis sentie emportée par Bruce», a-t-elle révélé à Oddity Central. Mais son attirance  pour «Bruce» n’a pas été comprise par son entourage et par ses proches, qui lui ont demandé immédiatement de couper les ponts avec ce dernier! «Pour ma mère, c’était une abomination. Elle pensait que j’étais possédée par le démon», explique-t-elle.
La femme continua pourtant à le «fréquenter», jusqu’au jour où, à la suite d’une violence tempête qui l’endommagea, la grande roue a été transportée hors de la région.
Un véritable choc pour Linda qui tomba en dépression. 25 ans plus tard, l’une de ses amis est parvenue à remettre la main sur l’engin. L’histoire entre Linda et l’engin désormais rouillé repris de plus belle et vient d’aboutir à un mariage. Tout comme Linda, d’autres femmes sont tombées amoureuses d’objets. C’est le cas par exemple d’Erika, une ancienne soldat de 37 ans, qui a eu le coup de foudre pour… la Tour Eiffel!

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc