×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:4145 Le 04/11/2013 | Partager

S&P Dow Jones: Le Maroc reste dans l’indice des pays émergents  
Si Morgan Stanley a écarté la Bourse de Casablanca  de son indice des pays émergents (MSCI Emerging Market) en juin dernier, S&P Dow Jones continue, lui, à «classer le Maroc comme un marché émergent». Pour le concepteur d’indices, le marché marocain «répond actuellement aux critères minimaux». Ceci dit,  S&P Dow Jones hésite sur la façon dont le Maroc devrait être classé à l’avenir étant donné que «la baisse continue de la liquidité est source de préoccupations». D’ailleurs, «si le volume des transactions continue à baisser au point où le profil du Maroc devient semblable à d’autres marchés frontaliers, des mesures de reclassement peuvent être suggérées», assure S&P Dow Jones. Le maintien sera effectif à compter de septembre 2014. M. A. B.

• Bouclier antidumping pour Maghreb Steel
Le principal producteur national de tôles d’acier laminées à chaud, Maghreb Steel, aura droit à des mesures antidumping provisoires. A travers cette décision, la Turquie et l’Union européenne sont les principales visées. En effet, le département du Commerce extérieur vient de rendre son avis sur la détermination préliminaire de l’existence du dumping. Il fait suite à l’enquête initiée le 21 janvier 2013 par la direction de la politique des échanges commerciaux. Les marges de dumping établies à titre provisoire concernent plusieurs grands exportateurs.  Arcelor Mittal, Tata Steel, Steel Link notamment se verront appliqué et un droit antidumping provisoire. L’option d’une audition publique des protagonistes reste ouverte. F. F.

• Réserves de change: 4 mois et 4 jours de couverture
Le taux de couverture des importations de biens et de services baisse en septembre. Désormais, il ne représente plus que 4 mois et 4 jours contre 4 mois et 8 jours à fin août dernier. Ceci étant, les réserves internationales nettes progressent. Elles ont augmenté de 1,2% au 25 octobre 2013 par rapport au 18 du même mois pour 146,7 milliards de DH. Au niveau du marché des devises, le dirham est resté quasiment inchangé par rapport à l’euro et au dollar au terme de la semaine se terminant le 30 octobre. M. A. B.

• Dragage de sable: Un appel à manifestation d’intérêt
Le ministère de l’Equipement, du transport et de la logistique vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt pour l’octroi d’autorisations de dragage de sable marin en vue de sa commercialisation, au niveau des sites de Tahaddart (entre Asilah et Tanger), Casablanca Nord, Casablanca Sud et Cap Hdid au nord d’Essaouira. A cet effet, une rencontre d’information sera organisée jeudi à Rabat. IL.B.

• Attijariwafa bank au Niger
Le Groupe Attijariwafa bank vient de lancer ses activités au Niger à travers sa filiale CBAO-Niger. Le groupe compte déjà à son actif un réseau de quelque 3.050 agences dans le continent africain. Attijariwafa Bank est présent dans sept pays sur huit, y compris le Niger dans la zone UEMOA. Il ne reste que le Bénin. Justement, le dossier de l’agrément pour une implantation dans ce pays est à l’étude pour un démarrage prévu pour la fin de cette année. Le groupe compte également étendre son activité au Tchad en plus de pays africains anglophones, lusophones ou même hispanophones. IL.B.

• Bonne forme pour Dar Assafaa
Dar Assafaa se prote plutôt bien. Au terme du premier semestre 2013, les principaux résultats de la filiale spécialisée en produits alternatifs d’Attijariwafa bank révèlent des progressions exponentielles. Le PNB s’améliore ainsi de 15,8% à 7,5 millions de DH. Quant aux bénéfices, ils bondissent de 81% à 3,5 millions de DH.  M. A. B.

• RAM: L’activité cargo bientôt externalisée?
Royal Air Maroc vient de transformer sa direction Opérations sol et cargo en filiale, baptisée Atlas Cargo Lines (voir article page III du dossier RH). La compagnie pourrait bientôt opter pour une alliance avec l’un des leaders du domaine dans l’objectif de l’externalisation de l’activité cargo. Cela fait partie de la stratégie de RAM qui a déjà externalisé près de 5 portefeuilles (formation des pilotes de ligne, maintenance, catering, …) et bientôt le handling, à travers l’ouverture du capital de ses filiales à des opérateurs spécialisés. A. Na.

• La loi sur la location adoptée
Le projet de loi 67-12, régissant les relations entre bailleurs et locataires des locaux (habitation ou professionnel) a enfin été adopté par la Chambre des conseillers. Parmi les dispositions introduites par le texte, l’obligation d’un contrat, l’établissement d’un état des lieux, la libre fixation du montant du loyer ainsi que les conditions de sa révision. Les conditions de récupération d’un local abandonné ou inoccupé fait également partie des nouveautés. H. E.

• Mazagan injecte 20 millions de DH dans sa région
Le Mazagan Resort vient de signer une convention de partenariat pour la réalisation d’un programme de développement socioculturel dans le périmètre de la station. A cet effet, la station injecte 20 millions de DH pour la réalisation d’un programme d’investissement d’intérêt public. Cette opération vise à mettre en valeur la ville d’Azemmour, l’Oued Oum Rbiaa à travers l’aménagement d’un jardin botanique et des circuits de randonnées, ainsi qu’une mise à niveau de  la cité portugaise. Le programme prévoit aussi l’aménagement d’une ferme (espace beldi), le soutien aux événements culturels, ainsi que l’aménagement et l’entretien des routes nationales entre El Jadida et Azemmour. A.R.

• Le Cercle d’amitié francomarocain renaît
En sommeil depuis que les relations franco-marocaines étaient devenues «intimes», le Cercle d’amitié entre les deux pays renaît aujourd’hui que la compréhension se distend. Son président fondateur, Mehdi Qotbi, a mobilisé le Premier ministre français, Jean Marc Ayrault et le nouveau ministre marocain du Commerce, de l’Industrie et de l’Investissement, Moulay Hafid Elalamy, pour une journée à Paris, le 18 novembre 2013. Le thème met en jeu des ressorts multiples: «Recherche convergente de la compétitivité et de l’emploi». Les autres conférenciers sont le vice-président du Medef et président de Virgin Mobile, Geoffroy Roux de Bezieux et Mohamed Fikrat, président de Cosumar et membre du CESE, sous la présidence du professeur Christian de Boissieu. N. S.

• Maroc/Algérie: Des sit-in de protestation
La tension diplomatique entre Alger et Rabat ne semble pas s’apaiser. Le week-end dernier, des sit-in ont été organisés à Casablanca, Rabat, Oujda et Meknès. Dans la foulée, les forces de l’ordre ont interpellé le jeune qui a escaladé le mur de clôture du consulat général d’Algérie à Casablanca pour enlever le drapeau du pays. Juste après cet incident, les mesures de sécurité ont été renforcées autour du bâtiment. A l’heure où nous mettions sous presse, des informations faisaient état d’un retour de l’ambassadeur du Maroc à Alger, rappelé la semaine dernière pour consultations. IL.B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc